Le moins que l’on puisse dire, c’est que les protocoles d’accord signés, d’une part entre le RPG et l’UFDG et d’autre part entre le RPG et l’UFR, dans le cadre du règlement des contentieux électoraux du scrutin du 4 février, ce cessent d’alimenter les débats politiques en Guinée.

En effet, certains se plaignent même d’avoir été trahis par leur propre allié politique, à travers la signature de ces accords. C’est le cas du PUP (Parti de l’Unité et du Progrès) qui estime que l’UFR de Sidya Touré a signé un accord avec le parti au pouvoir sans l’aviser, pendant qu’ils (PUP et UFR Ndlr) étaient en alliance dans certaines localités lors de ces élections.

« Les trois partis (RPG, UFDG, UFR) nous ont ignorés et d’ailleurs, nous étions en alliance avec l’UFR à Kaloum, à Tougnifily, à Koba, à Kindia, mais l’UFR a signé avec le RPG sans notre avis. Donc, le PUP ne fera aucune alliance avec ces trois partis, tant que c’est sur cette forme-là », a fait entendre Fodé Bangoura, leader du PUP, au cours d’un point de presse qu’il a animé, la semaine dernière.

Joint au téléphone ce lundi matin, par la rédaction de Guinée7, l’Honorable Saikou Yaya Barry, membre du bureau exécutif de l’UFR a confié que parti ne se reproche rien à l’égard du PUP. « On était en alliance à Kindia où on a porté leur responsable à la tête de notre liste, chose qui n’est déjà pas mal. On les a portés comme candidat à la mairie ; donc, je ne sais pas en quoi nous les trahissons, en ce sens qu’après les élections, on n’est lié nulle part par rapport à cette situation. Les accords électoraux sont faits sur le terrain entre les gens, pour avoir la majorité quelque part ou avoir les communes quelque part », a-t-il expliqué.

Selon Saikou Yaya Barry, cette sortie du président du PUP n’est qu’uner saute d’humeur, « mais en réalité nous ne l’avons trahi nulle part. Nous avons porté même le PUP au-dessus de nous-mêmes à Kindia en les présentant comme candidat… Je crois que nous devons savoir raison garder et réfléchir mieux avant de faire de telles annonces. Mais en Guinée, c’est les effets d’annonce qui intéressent les gens. Dès qu’ils ont un peu mal au cœur, ils déclenchent comme ça ; on doit arrêter cela ».

Par ailleurs, le président du bureau national de la jeunesse de l’UFR précise : « Au fond, il n’y a rien qui nous oppose au PUP ; mais pratiquement, il n’y a pas non plus un accord politique entre le PUP et l’UFR. Il peut quand même y avoir un accord naturel, parce qu’ils utilisent toujours les mêmes bases politiques, c’est normal. En tout cas, je suis membre du bureau politique de l’UFR, nulle part on a signé un accord politique avec l’UFR, mais on leur a donné quand même une chance d’être candidat à Kindia et on a supporté, je crois que c’est déjà beaucoup ».

Mohamed Kaba Soumah pour Guinee7.com

Print Friendly, PDF & Email
Pub Appli guinee7 Long

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here