Dans son intervention, ce jeudi, dans l’émission “Les Grandes Gueules” de la radio Espace FM, l’acteur politique, Dr. Ousmane Kaba, a livré ses sentiments concernant la question de la révision de la constitution guinéenne ; un sujet qui anime les débats politiques dans le pays depuis un bon moment. Selon bon nombre d’observateurs, une nouvelle constitution ouvrirait un boulevard au Pr. Alpha Condé pour briguer un troisième mandat à la tête de la magistrature suprême.

À l’entame de ses propos, le leader du parti PADES a précisé : « Ce que je dis n’est que mon propre sentiment, ce n’est peut-être pas la vérité et je ne veux pas faire de devinette, ça serait très prétentieux de ma part. Mais ce que je sais, c’est que je ne pense pas qu’en Guinée, on puisse avoir le temps d’avoir une nouvelle constitution d’ici quelques mois… Ce n’est pas à la dernière minute qu’on change la constitution ».

Selon Dr. Ousmane Kaba, pour une nouvelle constitution ou un referendum en Guinée, il faut d’abord faire les élections législatives, « parce qu’un referendum, il faut qu’il soit approuvé par l’assemblée nationale, alors que la nôtre est périmée. Donc, ça pose un problème de légitimité de l’assemblée, même si la Cour constitutionnelle lui a donné une sorte de légalité, qui est d’ailleurs illégale aussi, parce que c’est une loi qui vient s’immiscer dans le domaine de la souveraineté du peuple ».

C’est justement pourquoi, poursuit-il, nous, nous avons pris notre position. « Nous avons voulu qu’il y ait ce vide institutionnel, que les députés refusent de siéger en avril, parce que ce pays a besoin d’un choc. La constitution est claire, chaque président a droit à deux mandats, et ce mandat va finir en 2020. Nous, nous considérons qu’il y aura un renouvellement de la classe politique en 2020, et nous considérons que jusqu’à présent, le président de la République n’a pas daigné dire qu’il veut un troisième mandat, parce que si c’était le cas, il aurait pris un certain nombre d’étapes. Maintenant, nous sommes proches de 2020… », a déclaré l’ex-ministre de l’Economie, tout en soulignant qu’il n’en disconvient pas qu’il y a des personnes qui sont en train de se battre pour une nouvelle constitution ou un referendum.

Par ailleurs, Dr. Kaba dit ne même pas être sûr que le président de la République soit intéressé par la question d’un troisième mandat, « parce qu’il ne l’a jamais dit et il ne s’est jamais exprimé dans ce sens… Les Guinéens sont spécialistes de devinettes de ce que voudrait le chef, pour s’y mettre ».

Mohamed Soumah pour Guinee7.com

 

Print Friendly, PDF & Email
Pub Appli guinee7 Long

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here