Le président Alpha Condé a procédé, ce mercredi, à l’ouverture de la toute première conférence régionale sur le concept du WAQF organisée par la Banque Islamique de Développement (BID), en partenariat avec le gouvernement guinéen.

Tenue dans un réceptif hôtelier de la place, cette rencontre a connu la présence du président malien, Ibrahim Boubacar Keita (IBK), du Premier ministre sénégalais, Mohammed Dionne, des membres du gouvernement guinéen, des représentants des institutions nationales et internationales, du corps diplomatique et d’autres.

Pendant deux jours, les participants de cette conférence échangeront pour non seulement mieux comprendre les principes reliés au WAQF, mais aussi et surtout pour comprendre comment le WAQF permet la réalisation du développement durable dans les pays membres de la Banque Islamique de Développement.

Cette rencontre servira également, selon les organisateurs, de plateforme, afin que des investisseurs puissent voir précisément quelles sont les opportunités d’investissement en Guinée dans le WAQF.

Prenant la parole, la ministre du Plan et du Développement économique et gouverneur de WAQF-BID Guinée, Hadja Mama Kanny Diallo, a d’abord souligné que le WAQF est l’un des outils les plus efficaces de la finance sociale islamique, pour la mobilisation des ressources nécessaires au financement des secteurs sociaux. « Il (le WAQF, Ndlr) est de ce fait un instrument fiable de lutte contre la pauvreté », a-t-elle déclaré.

Avant d’ajouter : « En organisant cette conférence, le gouvernement guinéen vise à attirer davantage l’attention du grand public sur l’importance du WAQF et à mettre en œuvre avec efficacité les projets socio-économiques… Le Plan National de Développement Économique et Social (PNDES) 2016-2020 de la Guinée bénéficie largement de l’appui du groupe de la Banque Islamique de Développement, à travers la mise en place des portefeuilles de projets pour un montant d’environ 1,2 milliard de dollars, y compris les opérations prévues dans le programme indicatif 2019-2021 de la BID ».

De son côté, le Premier ministre du Sénégal, Mohammed Dionne, a, au nom de son président (Macky Sall, Ndlr) indiqué que la tenue de cette première conférence internationale sur le WAQF dans un pays subsaharien montre la volonté politique des plus hautes autorités des pays de la sous-région de développer les instruments de financement innovants aux potentiels avérés des économies des différents pays en quête d’émergence et d’inclusion sociale.

Pour sa part, le chef d’État guinéen soutient que les actions de WAQF-BID Guinée ont été très rentables pour les populations guinéennes sans distinction. « Les résultats encourageants déjà obtenus ont motivé le gouvernement de la république de Guinée et le groupe de la Banque Islamique de Développement à procéder à une extension du patrimoine immobilier du WAQF-BID Guinée, à la réalisation de nouvelles infrastructures dont les revenus additionnels permettront d’étendre et d’amplifier les actions sur le terrain », a fait entendre le Pr. Alpha Condé.

Par ailleurs, le numéro un guinéen a annoncé que, dans le but de l’extension du système WAQF, son gouvernement est en train de faire un projet de loi, qui, dit-il, sera soumis dès que possible au parlement pour examen. Avant de demande au président de la BID d’augmenter davantage ses financements en république de Guinée.

À noter que cette cérémonie d’ouverture a pris fin par un point de presse animé par la ministre Mama Kanny et le président du groupe de la Banque Islamique de Développement, Dr Bandar Al Hajjar, au cours duquel un accord de financement d’un projet rizicole a été signé entre le gouvernement guinéen et la BID. Ce projet de 25,8 millions de dollars a été financé par la BID à 17 et quelques millions de dollars.

Mohamed Soumah pour Guinee7.com

Print Friendly, PDF & Email
Pub Appli guinee7 Long

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here