Le président Alpha Condé aurait promis en 2015, la réalisation à Conakry et à l’intérieur du pays, dans le cadre du développement du football local, la construction de douze pelouses synthétiques sur des sites identifiés par les administrateurs du football guinéen. Trois ans après, le projet traîne toujours.

La période ? Sous le deuxième mandat de Salifou Camara Super V à la fédération guinéenne de football (FEGUIFOOT), aujourd’hui recherché de par le monde pour son implication présumée dans les détournements de fonds lors de son exercice.

La page Antonio Souaré

Cette promesse d’installation de douze pelouses synthétiques lui aurait été faite (Super V, ndlr) en présence de l’actuel président de la FEGUIFOOT, Antonio Souaré. L’on se rappelle, ce dernier en avait fait un cheval de bataille, n’étant pas bien imprégné pourrait-on dire, des prouesses du chef de l’Etat en matière de ‘’promesse’’. A l’époque président de la Ligue guinéenne de football professionnel, M Souaré, qui a vu plus grand en candidatant pour la FEGUIFOOT, a donc laissé un chantier inachevé.

KPC et les grandes annonces

Président du Hafia FC, KPC, lors du renouvellement du bureau de la LGFP en 2016, remplace Antonio à la présidence. Il faudra mettre des lunettes de bois, pour dire que son arrivée ne porte pas fruit, à travers un soutien certain de la fondation ‘’KPC POUR L’HUMANITAIRE’’. Mais ce projet on en parle, parce que c’est lui de son propre gré, qui en fait une ‘’affaire personnelle’’. En septembre 2017, lors de la conférence de presse qui annonce l’ouverture du championnat, le président de la LGFP a placé parmi ses priorités, la réalisation « de la promesse présidentielle concernant les douze pelouses synthétiques… Les moyens ont été dégagés pour ça. » Raison pour laquelle, rappelons-le, le championnat de ligue 1 se déroule intégralement à Conakry, en attendant la fin des travaux.

En novembre 2017, ce bout d’un texte rédigé par son conseiller en communication : « …nous voici ce lundi 13 novembre 2017 à Istanbul pour honorer la promesse faite à la Société NURTEKS par le Président de la ligue guinéenne de football professionnel, Kerfalla Camara (KPC) à l’occasion de la foire internationale de Cologne d’envoyer ses cadres les rencontrer dans leurs installations à Istanbul, à l’effet de finaliser le contrat relatif à la pose des gazons synthétiques sur la pelouse de 12 stades identifiés tant à Conakry, que dans certaines préfectures de la Guinée profonde, conformément à la promesse de Monsieur le Président de la République, Pr Alpha Condé qui a dégagé les moyens nécessaires à cet effet. »

A quand la fin des travaux ?

Voilà une question qui mérite d’être posée. Car, au moment où tout l’appareil du football guinéen attend avec impatience la réalisation de cette promesse dite ‘’présidentielle’’, l’homme qui la porte aujourd’hui a une autre priorité que l’on peut mentionner sans risque de se tromper : le COCAN (Comité d’organisation de la Coupe d’Afrique des nations) 2023. A ce jour, des missions sont dépêchées à l’intérieur du pays pour l’identification et l’évaluation des besoins des sites choisis pour abriter la compétition. Au même moment, répétons-le, encore une fois, le projet qui a reçu le financement nécessaire nous dit-on du président de la république tarde à voir le jour.

Alors qui d’Alpha CONDE ou de KPC retarde la mise sur pied de ces bijoux qui feront la fierté du football guinéen particulièrement, mais de la jeunesse guinéenne de façon générale ?

Alpha Mady pour Guinee7.com

Print Friendly, PDF & Email
Pub Appli guinee7 Long

Laisser un commentaire