Malgré la forte pluie qui s’est abattue, ce samedi matin, l’Union des forces démocratiques de Guinée (UFDG) a tenu son AG ordinaire, au cours de laquelle Cellou Dalein Diallo, leader du parti, a ouvertement accusé le président Alpha Condé de vouloir passer par tous les moyens pour empêcher une alternance en 2020.

« Nous avons décidé de reprendre les manifestations le jeudi prochain », a-t-il déclaré. L’opposant justifie cette décision par le fait qu’il n’y a pas eu de progrès dans la gestion du contentieux électoral. En plus, l’opposition compte plus de 90 prisonniers politiques, et l’accord du 12 octobre 2016 n’est pas respecté, selon l’opposition.

C’est en raison de tout cela que Cellou Dalein lance un appel à ses militants : « Il faut que vous soyez mobilisés. Il faut que nous nous battions pour la Guinée, pour la démocratie, le respect de nos droits et libertés. Il faut qu’on se mobilise et qu’on empêche la volonté du gouvernement de priver nos libertés, d’empêcher l’exercice, par les citoyens guinéens, de leur droit constitutionnel de manifester au niveau des espaces publics et dans les rues », souligne-t-il, sous des applaudissements.

Et d’ajouter : « Nous ne voulons plus gagner dans les bureaux de vote et perdre dans la centralisation. Ils ne se limitent pas seulement à interdire. Ils sont équipés pour empêcher l’exercice de ce droit constitutionnel qui est d’organiser des manifestations ».

Par ailleurs, le chef de file de l’opposition accuse le pouvoir : « La dictature est en train de s’instaurer. Si on ne se mobilise pas, on ne pourra plus exercer aucun droit, ni choisir nos dirigeants, ni manifester. Alpha veut passer par tous les moyens pour empêcher l’alternance en 2020. Ça ne marchera pas. C’est le moment de se mobiliser ».

Bhoye Barry pour guinee7.com

00224 628 705 199

Print Friendly, PDF & Email
Pub Appli guinee7 Long

Laisser un commentaire