Le ministre des Sports, de la Culture et du Patrimoine historique, Sanoussay Bantama Sow, lors de l’assemblée générale du parti au pouvoir, samedi 22 septembre, n’a pas manqué de signaler de ‘‘nombreuses surprises’’ à l’occasion de la célébration du 60ème anniversaire de l’indépendance du pays.

Pour le programme, il a fait savoir qu’: « Il y aura le défilé, l’armée va défiler, les militaires et paramilitaires, tous les artistes vont défiler et je vous dit que la culture va prouver une fois de plus qu’elle s’est battue pour l’émancipation de ce pays. Les entreprises vont défiler, les grandes directions de ce pays vont défiler devant les chefs d’Etat qui seront là. La fête sera nationale, mais à Conakry ce jour, le transport public sera gratuit, tous les bus de l’Etat vont circuler, et vont le faire gratuitement, le train Conakry Express aussi. »

Poursuivant : « Vous aurez beaucoup de surprises, vous avez d’abord sept chefs d’Etats qui ont confirmé leurs présences en Guinée, mais aussi tous les mouvements de libération que la Guinée a aidés à combattre aussi pour leurs indépendances (…) je tiens à préciser que le 28 septembre 20018, nous voulons que les Guinéens se distinguent Guinéens. Faut pas que moi Bantama, je vienne avec un tee-shirt RPG, donc si moi je ne viens pas avec un t-shirt RPG, cela veut dire que Bany ne viendra pas avec un T-shirt UFDG, cela veut dire que François Bangoura ne viendra pas avec le T-shirt UFR. Ce qui  veut dire que tout simplement, ce jour notre parti politique c’est la république de Guinée. »

« Pour célébrer l’an 60 de notre indépendance, je m’adresse à vous, au nom de la commission nationale d’organisation où je suis vice-président (…), pour dire non à la colonisation, le peuple de Guinée s’est levé comme un seul homme.  Pas de Soussou, il n’y a avait pas de Malinké, il n’y avait pas de Peulh, pas de Forestiers. Tous les partis politiques d’alors, le PDG, le BAG, le PRA, etc. ce sont tous donnés les mains comme un seul homme pour dire que les Guinéens préfèrent la liberté dans la pauvreté à l’opulence dans l’esclavage. C’est pourquoi nous lançons un appel solennel à tout le peuple de Guinée, comme en 1958, qu’en 2018, que tous les Guinéens et Guinéennes se mobilisent comme un seul homme, sans aucune considération régionale, politique ou ethnique, que nous nous mobilisons pour fêter l’an 60 de notre indépendance », exhorte-t-il.

Finalement : « La fête du 02 octobre, ce n’est pas la fête d’un parti politique, ce n’est pas la fête d’une région ou d’une ethnie. C’est la fête de la  nation guinéenne. C’est pourquoi dans le logo qu’on a sorti, on a dit ‘‘an 60 de l’indépendance nationale, une souveraineté assumée’’. Nous assumons le non de 1958, la Guinée a dit « NON » contrairement aux autres. C’’et pourquoi une fois de plus, ce jour les Guinées et la Guinée seront heureux de voir tous ceux qui se battent  pour être président de ce pays. Nous voulons voir tous ceux qui disent qu’ils veulent gouverner ce pays. Que s’ils sont présidents, ils vont donner l’eau, l’électricité et construire la Guinée. Nous voulons les voir ce jour en train de magnifier notre peuple, notre indépendance. »

Abdou Lory Sylla pour Guinee7.com

Print Friendly, PDF & Email
Pub Appli guinee7 Long

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here