Ils (les journalistes de la presse nationale) ont été nombreux à croire, que leur rencontre de ce vendredi avec le président de la FEGUIFOOT, déboucherait sur la publication tant attendue du contenu du rapport d’audit de la gestion de l’institution entre janvier 2013 et décembre 2015. Ils devront prendre encore leur mal en patience.

Annoncée comme une conférence de presse, la rencontre entre le président de la FGF et la presse guinéenne n’a finalement été qu’une simple déclaration de l’actuel homme fort du football guinéen, jonchée de quelques annonces.

En réalité, aucun chiffre n’a filtré de cette communication, alors que ce paragraphe du discours distribué à la presse –et finalement non lu- d’Antonio Souaré annonçait la publication du rapport : « Merci d’avoir répondu à l’invitation de la fédération guinéenne de football autour de ce point de presse, consacré exclusivement à la publication du rapport d’audit diligenté par le nouveau Comité Exécutif élu le 28 février 2017. »

Nous nous sommes donc contentés des annonces faites. Entre autres, le fait que l’audit ait révélé des « malversations portant sur des montants importants en Francs guinéens et en devises étrangères. L’enclenchement de la procédure judiciaire contre les personnes incriminées (depuis ce vendredi matin). Le lancement d’un autre audit (sur demande de la FIFA) sur les fonds destinés à la construction de l’hôtel Nongo. »

Pour terminer, Antonio Souaré a laissé entendre que « toutes les personnes citées par cette situation sont habilitées à se défendre et sont présumées innocentes jusqu’au verdict de la justice. »

Alpha Mady pour Guinee7.com

Print Friendly, PDF & Email
Pub Appli guinee7 Long

Laisser un commentaire