Après la rencontre de Ouga entre Dadis, ancien chef de la junte et Cellou Dalein, principal opposant d’Alpha Condé ; rencontre qui s’est soldée par une idée d’alliance entre les partis des deux hommes, de nombreuses personnes ont crié au scandale. Pour la simple raison que Dadis était au pouvoir quand environ 150 personnes, selon les ONG, ont été massacrées au stade du 28 septembre. Et parmi ces victimes, de nombreux militants de l’UFDG. Que Dalein, pour des calculs politiciens, noue des alliances avec le parti de celui qu’il vouait aux gémonies aux lendemains de la tragédie du 28 septembre, il y a des explications que seul lui est habileté à donner. C’est certainement le sens de ce communiqué publié aujourd’hui par son parti.

« Une réunion extraordinaire de la Direction nationale de l’UFDG s’est tenue le Lundi 22 Juin 2015. Au cours de cette réunion, le Président du Parti a rendu compte de sa rencontre avec le Président Moussa Dadis Camara, Président du FPDD.

Dans son intervention liminaire, Cellou Dalein Diallo a réaffirmé avec force la solidarité de l’UFDG avec les  victimes des évènements du 28 Septembre. Leurs familles exigent la vérité que seule la justice peut révéler. En effet, l’affaire du 28 Septembre  ne doit relever que  de la justice et d’elle seule. C’est ce que veut  l’UFDG. C’est ce que réclame aussi le Président Moussa Dadis Camara. La justice doit s’exercer pour que la Guinée ne souffre plus jamais d’une pareille tragédie.

L’entrée en politique de M. Moussa Dadis Camara est un fait important dans notre pays. Le parti dont il est le président ambitionne de porter l’espérance  de notre communauté nationale. C’est pourquoi  le FPDD représente un intérêt pour l’UFDG qui compte poursuivre le processus de dialogue et d’élargissement de la concertation  avec tous les partis politiques qui veulent une Guinée Unie et Rassemblée dans la démocratie et pour le progrès. C’est dans cette responsabilité que s’inscrit la rencontre du Président de l’UFDG avec le Président du FPDD.

La rencontre s’est déroulée à Ouagadougou  le  Vendredi 19 de ce mois. Elle a porté sur les problèmes d’ordre politique, économique, social et sécuritaire. Ils ont, tous les deux,  déploré tout particulièrement le fait que  le débat politique soit tribalisé et le fichier électoral tripatouillé.

Ils comptent exiger que les prochaines élections communale et présidentielle soient transparentes et crédibles, seul gage de la paix et de la stabilité du pays. Constatant leur convergence de vues sur l’ensemble des problèmes auxquels notre pays est aujourd’hui confronté, ils ont décidé d’engager leurs deux partis à nouer une alliance politique. Le Président Cellou Dalein a conclu en indiquant l’importance qu’il accorde à cette rencontre avant d’inviter la direction du Parti à prendre, sans délai, des actions en vue de définir avec le FPDD la plateforme d’alliance.

La direction du parti a remercié le Président pour cette communication importante. Elle l’a vivement félicité pour sa courageuse initiative et encouragé à poursuivre la concertation avec tous les acteurs politiques et sociaux qui veulent d’un nouveau régime soucieux de la cohésion nationale et du bonheur de l’ensemble des guinéens ».

La Direction Nationale de l’UFDG

Print Friendly, PDF & Email
Pub Appli guinee7 Long

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here