Badra Koné (UFR): « celui qui changera cette constitution, c’est celui qui viendra comme nouveau président en Guinée… » 

0
C’est avec un ton amer que le secrétaire général du conseil national des républicains de l’UFR et 2ème vice-maire de la commune de Matam, a réaffirmé, ce samedi, sa position par rapport à la révision constitutionnelle. C’était au cours de l’assemblée générale hebdomadaire de l’Union des Forces Républicaines.
Connu pour son franc-parler, Ali Badra Koné n’est pas passé par mille chemins pour affirmer que les promoteurs de cette révision constitutionnelle sont en train de faire de « la démagogie intellectuelle ». Avant de déclarer : « celui qui changera cette constitution, c’est celui qui viendra comme nouveau président en Guinée, ce n’est pas Alpha Condé ».
Plus loin, le deuxième vice-maire de Matam a persisté en disant : « nous on est catégorique sur un fait, nous disons à bas à la révision constitutionnelle, troisième mandat à bas, les démoniaques de la république à bas, les voleurs de la république ».
Parlant de démoniaques de la république le secrétaire général du conseil national des jeunes de l’UFR a cité un certain nombre de personnes, entre autres l’ex-Directeur de l’office Guinéen de publicité, Paul Moussa Diawara, qui selon lui est « le plus grand voleur du règne d’Alpha Condé, qu’on a attrapé en train de voler. Une personne comme ça peut nous demander d’accepter de réviser une constitution guinéenne. »
A rappeler que ce fameux projet de révision constitutionnelle fait couler beaucoup d’encres et de salives dans le débat politique guinéen depuis un bon moment. Selon plusieurs observateurs, l’aboutissement de ce projet, serait une occasion pour le président Alpha Condé de briguer un troisième mandat.
Mohamed Soumah pour Guinee7.com

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here