Contrairement à ce qu’estiment bon nombre de citoyens guinéens, le ministre des Sports, de la Culture et du Patrimoine historique, Sanoussy Bantama Sow, et le président de la Fédération Guinéenne de Football (FEGUIFOOT), Mamadou Antonio Souaré, ont, une fois de plus, rassuré que la Guinée est tout à fait prête pour l’organisation de la CAN 2023.

C’était à l’occasion de la visite guidée que le ministre en charge des sports a effectuée, le week-end dernier, sur les chantiers du complexe sportif que construit le richissime homme d’affaires et président du Horoya Athlétique Club (HAC).

Face à un parterre d’hommes de médias, Sanoussy Bantama Sow a d’abord fait savoir que : « La coupe d’Afrique à venir, la Guinée n’aura pas de concurrents. Avant la CAN 2023, nous sommes décidés à remporter la CAN 2023, parce que le centre technique sera bientôt opérationnel et d’ici 2019, je pense que ce centre aussi sera opérationnel. Maintenant, la réalisation des infrastructures de 2023, ça, je vous assure que nous allons le faire ».

Selon lui, « il n’y a pas trois jours, le président (Alpha Condé, ndlr) m’a mis en contact avec quelqu’un qui travaille sur les infrastructures au Cameroun. Le COCAN et le ministère sont en train de travailler pour vraiment réussir cette belle fête ; mais ça sera la fête du développement, parce que ce n’est juste pas les terrains de football, mais c’est tout un programme de développement. Certains pensent aujourd’hui que la Guinée est en retard, non. Je tiens à rappeler qu’il y a deux CAN qui nous séparent de 2023, et la plupart des investisseurs qu’on a rencontrés sont capables de faire un stade en moins d’un an… On a tout ce qu’il faut ».

En effet, le ministre Bantama Sow a rappelé : « Il y a une semaine, le COCAN et le ministère se sont retrouvés, nous sommes en train de donner du nouveau sang au COCAN. La semaine qui va commencer, nous allons rencontrer le Premier ministre pour lui donner une feuille de route claire et nette, afin de rentrer dans la phase réalisationnelle de la CAN 2023 en Guinée ».

Pour sa part, le président de la FEGUIFOOT, Antonio Souaré, déclare : « Ne vous en faites pas pour la CAN 2023. J’ai quand même une certaine fierté d’appartenir à la CAF et à la FIFA, j’ai suivi toutes les autres CAN depuis 1990 et tout dernièrement au Gabon. Et nous avons reçu déjà une dizaine de sociétés canadiennes, européennes et chinoises qui sont là déjà. On a déjà fait le chronogramme, nous sommes en train maintenant de rénover le bâtiment qu’on nous a donné pour mettre les commissions et passer à la vitesse supérieure, parce qu’il y aura des cabinets et tout un ensemble… Donc, c’est un vecteur de développement, ce n’est pas seulement les stades, il y a des hôtels, les télécoms, le transport, les aéroports etc. »

Mohamed Kaba Soumah pour Guinee7.com   

Print Friendly, PDF & Email
Pub Appli guinee7 Long

Laisser un commentaire