Ce dimanche, Kindia a vibré au rythme du marathon

0

Comme prévu, la 3ème édition du marathon Universitaire de Guinée s’est tenu dans la ville de Kindia, ce dimanche 10 février 2019. Réunissant près de 3000 coureurs dont une centaine de filles, selon les organisateurs, le coup d’envoi de cette course a été donné par le ministre de l’éducation supérieur et de la recherche scientifique, Abdoulaye Yero Balde.

Cet événement sportif au rythme duquel la cité des agrumes a vibré ce week-end, a mobilisé les autorités administratives, éducatives et secrétaire de la région, ainsi que la population.

En effet, la course s’est effectuée en deux phases. La catégorie des filles a pris le départ au niveau de la contournante (Damakhanya), tandis que les hommes ont commencé à courir depuis la place des martyrs (centre-ville) pour se rendre à l’Université de Kindia (UK), précisément à Foulayah, qui servait de point d’arrivée.

Parmi les coureurs, ont constatait non seulement des étudiants des universités publiques et privées de Guinée, des élèves, mais aussi des citoyens de la ville Kindia.

Selon le ministre Yero Balde, « pour nous l’objectif est atteint, c’est-à-dire mobilisés la jeunesse pour un idéal commun c’est le sport, c’est l’unité, c’est la fraternité, c’est la paix… nous allons faire profiter d’autres villes du pays de cette opportunité. Ceux qui ont gagné seront primés et les prix seront remis au même moment que les autres disciplines sportives comme le football. Il y aura une cérémonie officielle de remise des trophées ».

De son côté le directeur national des sports universitaires de Guinée, Maurice Togba Haba s’est plutôt exprimé sur les anomalies qui ont été enregistrés, notamment au point de départ, malgré toutes les mesures. « En réalité ce ne sont pas des manquements majeurs, on a avait envisagé un nombre de coureurs et nous avons approximativement atteint 3000 personnes, qui étaient tous mobilisés pour la paix et la cohésion sociale. On s’attendait pas à tout ce engouement-là. La mobilisation était grande et le nombre de t-short prévu ne suffisait pas, mais je crois que les jeunes ont compris le message. Donc moi je considère que ce n’est pas un manquement, mais nous allons tirer des leçons de tout cela » a-t-il fait entendre.

À noter que c’est ce marathon qui a met fin aux activités de la 4ème édition des jeux universitaires de Guinée.

Mohamed Soumah pour Guinee7.com

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here