L’armée guinéenne a commémoré ce vendredi le 55ème anniversaire de sa création, sur fond d’une réforme engagée par les nouvelles autorités, destinée à mettre un accent sur le caractère républicain de cette armée, a-t-on constaté sur place.

Pour rappel, il faut noter que l’armée guinéenne a été l’une des premières à voir le jour en Afrique noire, le jeune Etat guinéen ayant tenu à se doter de forces de défense et de sécurité au lendemain de son accession à l’indépendance le 2 octobre 1958.

Depuis cette date, cette armée s’est illustrée sur les champs de bataille, en faveur de la libération de certains pays africains, comme l’Angola et la Guinée-Bissau.

Elle va s’emparer du pouvoir le 3 avril 1984, après la disparition du premier président guinéen Sékou Touré, par un putsch dirigé par le général Lansana Conté. La junte militaire et son chef, le capitaine Moussa Dadis Camara, vont reprendre les choses en main, après le décès de Lansana Conté le 22 décembre 2008.

Après une transition qui a permis l’avènement d’un pouvoir civil élu démocratiquement à la tête de l’Etat guinéen en décembre 2010, le projet de réforme des forces de défense et de sécurité a été engagé, avec l’appui des bailleurs de fonds. Un projet qui a permis l’enregistrement biométrique des effectifs des hommes en uniforme et la mise à la retraite de près de 4 mille militaires.

La réforme se poursuit et les nouvelles autorités promettent de la mener avec détermination, en vue de doter la Guinée d’une armée républicaine. C’est dans ce contexte que survient la commémoration de ce 55ème anniversaire de l’armée guinéenne. 55 ans durant lesquels la grande muette a connu des hauts et des bas.

Xinhua

Print Friendly, PDF & Email
Pub Appli guinee7 Long

Laisser un commentaire