Accueil Annonces CENI : « Le vote s’est bien déroulé »

CENI : « Le vote s’est bien déroulé »

La Commission électorale nationale indépendante (Ceni) s’est dite satisfaite du déroulement des élections communales de dimanche malgré quelques difficultés enregistrées dans certains bureaux de vote.

C’est au cours de la première soirée électorale que l’institution a livré ses premières impressions. Globalement, le vote du dimanche 4 février s’est bien déroulé, nonobstant quelques problèmes d’ordre technique et logistique.

S’exprimant sur cet aspect du scrutin, le directeur du Département Formation et Accréditation de la CENI, Jacques Gbonimy, a fait remarquer d’abord que certains bureaux de vote ont ouvert avec un léger retard.

Il a ensuite cité le fait que des magistrats et vice-présidents désignés par le Ministère de l’Administration du Territoire et de la Décentralisation soient arrivés dans leurs lieux d’affectation après l’ouverture des bureaux de vote.

Toutefois, selon le commissaire de la CENI, ces insuffisances constatées ainsi que le manque de matériels par endroits ne sont pas de nature à entacher la régularité du vote.  « Dans l’ensemble, à part quelques anomalies constatées, le vote s’est bien déroulé sur le terrain », a résumé M. Gbonimy.

S’agissant de la suite du processus, il faut noter que la CENI avait créé une application visant à gérer aussi bien les candidatures que la remontée des résultats et le calcul du taux de participation.

Mais d’après son Trésorier, le Dr Oumoury Sano, la solution n’a pu recueillir le consensus nécessaire au sein des acteurs politiques. « Les acteurs se sont montrés prudents à 8 jours de l’élection et l’application préparée n’a pas été acceptée », a-t-il dit.

Pour la CENI les opérations de calcul se feront donc manuellement.

Comme conséquence de ce rejet, les premières estimations du taux de participation à l’échelle nationale n’étaient toujours pas disponibles dimanche tard la nuit.

« Les gens font beaucoup confiance aux calculs manuels. Nous espérons nous y prendre tôt pour développer des applications pour nous aider dans les calculs des résultats et des taux de participation », a ajouté Sano.

Une dépêche de Ougna Elie Camara pour l’AGUIPEL

 

AUCUN COMMENTAIRE