Ces fosses sceptiques à ciel ouvert qui tuent

0

Trois cas de décès par noyade dans des fosses sceptiques abandonnées à ciel ouvert viennent d’être enregistrés successivement dans la Commune Rurale (CR) de Popodara et la Commune Urbaine (CU) de Labé, rapporte l’AGP dans la région.

Le dernier cas a été enregistré, lundi, 05 septembre 2016, à Maléah, secteur relevant du quartier Daka II, dans la CU de Labé.

La victime, Mamadou Bachir Diallo (7 ans) surveillait, dit-on, le bétail quand il tombe dans une fosse sceptique à ciel ouvert dans une concession en chantier.

«Nous demandons à la Délégation Spéciale (DS) de la CU de Labé, de nous autoriser à traduire devant la loi, les concessionnaires qui continuent d’abandonner ces puits et fosses sceptiques à ciel ouvert dans notre quartier, mettant en danger la vie des citoyens», a sollicité le chef du quartier Daka II, Abdoul Gadiry Diallo.

Samedi, 03 septembre, il a été déploré aussi le décès de Mamadou Yaya Diallo (06 ans). Cet orphelin de père, qui a sa mère en Gambie, jouait avec ses camarades quand il s’est retrouvé au fond d’une fosse sceptique remplie d’eau, derrière la concession de son grand-père à Popodara, CR située à une vingtaine de Km du chef-lieu de la préfecture de Labé.

Un mort de trop, après le décès du petit Mamadou Saliou Diallo (02 ans), la semaine dernière, dans un puits abandonné à ciel ouvert dans une concession voisine au domicile de ses parents, à Maléah. Sans oublier aussi le cas du jeune homme Abdoul Gadiry Diallo (35 ans),  sauvé de justesse par la population du quartier Fady, après sa chute avec sa moto dans une fosse sceptique, et retrouvé le lendemain avec des blessures graves et des fractures sur différents endroits de son corps.

«Ce n’est pas la première fois qu’on enregistre des cas de ce genre dans la Région Administrative (RA) de Labé. Selon les statistiques de fin d’année disponibles à mon service, il y a beaucoup de cas d’appels au secours. Mais, parmi les personnes qui tombent dans les puits, les enfants sont les plus nombreux», regrette capitaine Mory Kany Camara, Chef du Service des Incendies et Secours de Labé.

Malgré tous les cas signalés, çà et là, aucun concessionnaire fautif n’a été inquiété par les services compétents.

Source : AGP

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here