Chambre du commerce : Le Goha demande l’annulation des élections

0
Chérif abdallah, Alpha Saliou, Ibrahima Mory Camara et Dr Barry

 

Ce lundi 9 juin au siège du GOHA (Groupe Organisé des Hommes d’affaires), sis à Cosa,  sous la houlette du président de ce groupe, Mohamed Chérif Abdallah, des opérateurs économiques sont montés au créneau pour  demander l’annulation des résultats des élections de la Chambre de Commerce, de l’Industrie et de l’Artisanat.

Mohamed Chérif Abdallah, président du GOHA a  rappelé que lors de la programmation des élections pour le renouvellement des chambres de Commerce, son groupe avait fait une déclaration à travers laquelle, il remerciait le gouvernement pour cette ‘‘initiative vraiment louable’’. Cependant: ‘‘A l’issue des élections aux niveaux régionaux et préfectoraux, le GOHA a également fait une seconde déclaration pour dénoncer les irrégularités constatées particulièrement dans la région de Faranah, les communes de Ratoma, Matoto et Kaloum.’’

Le Président de la section GOHA de Matoto, Dr Barry Alpha Amadou a indiqué que les élections qui se sont déroulées dans sa localité n’en sont pas une. Et il explique : ‘‘On a rejeté 2 fois la tenue de ces élections, c’est à la troisième fois qu’un semblant d’élection s’est tenu. Le groupe de Sorel et de Nabé (tous des candidats, NDLR) n’avaient pas rempli les conditions pour aller à ces élections. Ils ont donné de l’argent pour étoffer la liste des électeurs. Le soit disant président qui s’est fait élire avait son nom sur la liste de Sorel et Nabé. Ce qui n’est pas normal. Donc, nous  demandons l’annulation des élections qui se sont tenues le 30 mars dernier.’’

Le président de la sous-section du GOHA de Taouyah, M. Alpha Saliou Diallo affirme ne pas être informé qu’il y avait une élection à Ratoma et que par conséquent, il demande l’annulation de l’élection qui s’est tenue dans la Commune de Ratoma.

Pour M. Ibrahima Mory Camara qui représente 724 opérateurs de la région de Faranah, l’invalidation des résultats de l’élection de l’antenne préfectorale de la chambre de commerce de l’industrie et de l’artisanat de Faranah est une nécessité. Et il explique : ‘‘Les directives pour la tenue d’élections transparentes n’ont pas été respectées. Il y a eu sélection et non élection. J’ai refusé d’accepter les résultats parce que le déroulement de ces élections s’est basé sur l’injustice et la division. En réalité, il n’y a pas eu d’élection à Faranah. C’est un étudiant stagiaire qui a été élu à tête de la chambre de commerce de Faranah. Ce qui est une aberration. Nous demandons l’annulation de ces élections.’’

M. Chérif, président du GOHA  a conclu en ces termes : ‘‘Nous voulons des élections propres et nous n’allons pas accepter des élections truquées.’’

El Hadj Mohamed Koula Diallo

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here