Cheick Talibé Sylla : ‘‘Je déplore les activités d’EDG dans le domaine commercial’’

0

Depuis quelques jours, les coupures d’électricité sont devenues récurrentes dans la capitale, Conakry. Le ministre de l’Energie et de l’Hydraulique, invité dans l’émission « Les Grandes Gueules » de la radio Espace, ce lundi, a donné les raisons de ces délestages qui font de plus en plus débat dans la Capitale.

Cheick talibé Sylla a reconnu les coupures d’électricité à Conakry, avant de donner les raisons : « En ce moment, il y a effectivement un rationnement de l’électricité à travers la ville de Conakry et toute la ligne interconnectée, de Conakry jusqu’à Labé. Et ça existe pourquoi ? Alors, vous avez remarqué pendant la saison pluvieuse, à partir du mois de juin, août, septembre, il y avait de l’électricité 24/24. Alors, est-ce que ça veut dire que maintenant, il n’y a pas de courant ? Il y a le rationnement, c’est parce qu’on n’a pas suffisamment d’eau pour pouvoir turbiner avec les groupes installés à Kaleta. Je suis fier des travaux réalisés, mais je ne suis pas satisfait, parce qu’on n’arrive pas encore à donner de l’électricité comme, il le faut ».

Par contre, parlant des activités commerciales de l’entreprise Electricité de Guinée (EDG), le ministre Taliby Syla « déplore les activités d’EDG dans le domaine commercial. Pour pouvoir mieux gérer et exploiter, avoir du cash-flow dans la trésorerie de EDG, il faut aller vers la clientèle. Il faut sensibiliser cette clientèle. Il faut éliminer du réseau, tous les branchements illicites qui consomment et qui ne sont même pas connus et facturés, à plus forte raison leur demander de payer. Travailler sur la ligne techniquement, il faut travailler sur la ligne moyenne tension et basse tension. On a plus de 40% de pertes d’énergie sur ces lignes-là. Donc, si ces lignes sont maîtrisées, les postes de transformation sont maîtrisés, nous allons pouvoir récupérer sur ces 40%, qui vont aller vers les consommateurs, ce qui peut aussi améliorer la desserte. Mais ce que j’ai constaté, c’est l’attentisme. Puisque c’est un financement qui se trouve là, dans le cadre du programme de redressement du secteur de l’énergie, EDG attend que le financement arrive pour pouvoir travailler. Etant donné qu’un exploitant ne doit pas dormir, il doit avoir le réflexe de l’exploitant pour pouvoir mieux gérer sa clientèle. Mais malheureusement, ce n’est pas le cas ».

En attendant de trouver une solution, les citoyens continuent de payer les frais de ces coupures d’électricité, au niveau de la ville de Conakry.

Fatoumata Kaba pour Guinee7.com

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here