Traoré n’a pas osé vous l’annoncer : j’étais malade. Depuis plus d’un mois, vous privant ainsi de mon insupportable présence en ligne ! Fausse joie, car me revoilà, pas plus ni moins heureux que l’autre soir, mais certainement plus modeste, pour avoir constaté que la Terre a indifféremment continué à tourner. Même ces dames (Maf, Kady, Mme Bangoura, Farah) se sont à peine émues. C’est vous dire, que j’ai changé fondamentalement de vision de …mon importance.

Les événements aussi, n’ont pas cessé de se produire ni de se laisser couvrir. Ainsi, de proche en loin, pèle mêle, la criminalité a suivi l’exemple du Changement en changeant de nature ; l’Opposition a changé en découvrant le chemin qui mène à la Cour Suprême et de l’emprunter même en n’y croyant pas ; la presse a changé en oubliant d’être le porte-voix des politiques de gauche ou de droite par la négation du centre ; le président-professeur est devenu El hadj Professeur Président Alpha Condé ; la Céni est enfin acceptée dans une certaine forme (ni pire ni meilleure que les précédentes), Louncéni Camara a une fonction que ne lui contesteront que ses œuvres, tel le tisserand et son ouvrage ; le CNT a adopté la loi anti-tabac, bref ma mort même n’aurait rien changé à la marche des affaires.

De quoi donner à réfléchir. Mais ne vous frappez pas, je ne vais pas me mettre à parler de la mort. Ce serait la provoquer. Quel génie ! Admirez et enviez, mesdames et mesdemoiselles (respectivement) ! A bientôt.

Siaka Kouyaté

Siakaricahr@gmail.com

67842230

Print Friendly, PDF & Email
Pub Appli guinee7 Long

Laisser un commentaire