Face à la presse ce jeudi 11 octobre 2018, à la maison des journalistes de Coléah, Me Paul Yomba Kourouma, un des avocats dAboubacar Sidiki Diakité dit Toumba, a déclaré que le comité de pilotage qui a été mis récemment en place par le ministère de la justice pour conduire le processus à un procès accepté de tous, est un facteur de blocage.

« Ce comité de pilotage est en soit un facteur de blocage de ce procès. Il est savamment fait pour empêcher la tenue de ce procès. Ce comité sest réunie une seule fois et au cours de cette rencontre un budget de 7, 3 millions d€ a été annoncé Un budget de plusieurs départements ministériels, un grand budget de développement national », a dit Me Paul Yomba Kourouma.

Pour cet avocat, il y a eu : « beaucoup de procès et des procès très importants dans ce pays qui ont recouru pratiquement à peu de moyens. Des prêts à retentissement international. Le procès du professeur Alpha Condé, était un procès très important et je crois que la Guinée na abrité aucun procès du genre… Ce procès a eu lieu au palais de justice de la cour dappel de Conakry avec la particularité quil y avait la sonorisation à lintérieur quà lextérieur (…). Ce procès, la société na pas eu de saignée sur le contribuable guinéen, pas du tout. Il ya eu celui du 2 et 3 février avec les mutins, ce procès a eu lieu dans la même enceinte. Il ya eu celui de lattaque de son domicile (attaque du domicile d’Alpha Condé, ndlr), qui dailleurs a eu lieu en un temps record ».

Et de sinterroger : « en quoi ce procès du 28 septembre diffère t-il des précédents ? Pourquoi voudrions-nous le délocaliser alors que les parties civiles sont là, les témoins sont là, les fausses communes, les preuves sont là. Les 7,3 millions deuro qui ont été évoqués par lautorité, mais ils auront pu servir en partie aux différentes expertises aux exhumations, aux tests ADN, il ya trop de chose à faire… dans ce dossier. Ce dossier est incomplet, il nest pas en état dêtre jugé. Les 7,3 millions deuro auront pu interroger locéan atlantique qui absorbe encore des hommes ».
Sur le montant dédié au procès, Me Paul Yomba persiste : « les 7,3 millions pour payer qui, les avocats, les magistrats ? Ils nen ont pas besoin. Ils ne sont pas payés pour ce travail. Leur redonner encore serait de la corruption. Donc, les 7, 3 millions deuro ne sont pas destinés à nous construire des infrastructures devant abriter ce procès. Nous navons pas besoin de grand édifice mais nous avons besoin de grands magistrats, nous avons besoin des magistrats intègres. Ceux-là qui peuvent dire la vérité au nom du peuple de Guinée, saffranchir du joug de lexécutif, transcender toutes les considérations et dire le droit rien que le droit. Nous navons pas besoin de grands moyens pour dire le droit », conclut lavocat du Baro de Guinée.

Bhoye Barry pour guinee7.com
00224 628 705 199

Print Friendly, PDF & Email
Pub Appli guinee7 Long

Laisser un commentaire