Le Premier ministre, chef du gouvernement, Ibrahima Kassory Fofana, a procédé, ce jeudi 30 août, à l’ouverture de l’atelier de lancement de la réalisation d’un Répertoire Opérationnel Africain des Métiers (ROAME). Cette cérémonie a connu la présence de plusieurs membres du gouvernement, des partenaires techniques et financiers, du patronat guinéen, mais aussi des représentants des travailleurs.

Et effet, cet atelier qui, selon les organisateurs, est un élément indispensable pour les employeurs et les partenaires techniques et financiers, va permettre aux participants de maitriser le marché du travail, d’anticiper sur les nouveaux métiers et les nouvelles compétences, pour faire reconstruire des nouveaux curricula, afin de lutter contre l’inadéquation entre l’emploi et la formation

Dans son intervention, la représentante des travailleurs de Guinée a fait savoir que le thème de cet atelier interpelle l’ensemble des décideurs politiques et administratifs du monde du travail, mais aussi toutes les bonnes volontés. « Établir un répertoire national des métiers est pour nous un socle de syndicalisation et de promotion d’un travail décent en Guinée. Vous pouvez compter sur l’engagement des travailleurs guinéens dans la mise en œuvre des programmes de développement socio-économiques », a-t- elle rassuré.

De son côté, Léandre Bassolé, représentant de la Banque Africaine de Développement (BAD), le partenaire technique de ce projet, a souligné que le répertoire des métiers permettra non seulement d’avoir une meilleure compréhension de la demande des entreprises et des différents acteurs au niveau du secteur agricole, mais aussi et surtout de défiler les aptitudes, les qualifications, les formations, afin de pouvoir répondre dans la durée à ces demandes qui se veulent dynamiques dans un monde changeant ».

Selon lui, « la cérémonie d’ouverture qui nous réunit, ce matin, vient à point nommé, au moment où le Groupe de la Banque Africaine de Développement est en voie de finaliser sa nouvelle stratégie pays en septembre de cette année, sur la période 2018-2022. Donc, l’objectif principal à travers les projets et programmes est de contribuer à répondre au défi de l’emploi en Guinée. Cette stratégie qui est en parfait accord avec le Programme national du développement économique et social (PNDS) 2016-2020… Un des projets phares de cette stratégie est dédié spécifiquement à l’agriculture et à l’emploi, qui s’intitule « Appui à la transformation de l’agriculture guinéenne », volet l’emploi des jeunes. Et sa mise en œuvre nécessitera l’implication de toutes les parties prenantes, afin que les objectifs assignés se réalisent dans leurs entièreté ».

Quant au Premier ministre, Kassory Fofana, il a indiqué que cette initiative soulève la problématique de l’emploi jeune qui constitue une des priorités du gouvernement. « Dans mon discours de politique générale, j’ai mis l’accent sur l’urgence de la lutte contre le chômage comme axe prioritaire de notre gouvernement. Nous sommes en effet engagés à conduire des politiques pour la promotion de l’emploi et l’entreprenariat des jeunes et des femmes. Nous espérons, en faisant cela, concourir à impulser une croissance inclusive de qualité, qui pourra profiter à la majorité de nos concitoyens », a-t-il fait savoir.

Et de poursuivre : « Je voudrais, pour ces raisons, souligner l’intérêt de ce présent atelier et sa pertinence dans la recherche des voies et moyens pouvant aider à développer le secteur agricole et à exploiter son potentiel en matière de création d’emplois ; ce secteur est important, parce qu’il englobe la majorité de nos concitoyens. Sa part contributive dans la formation du produit intérieur brut est essentielle ».

Mohamed Kaba Soumah pour Guinee7.com              

Print Friendly, PDF & Email
Pub Appli guinee7 Long

Laisser un commentaire