Condamnation de Grenade/ Ce qu’en dit l’Honorable Amadou Damaro Camara

0

La condamnation de Aboubacar Diallo alias « Grenade » continue à faire réagir l’opinion nationale. Ce lundi 25 mars, c’était au tour de l’Honorable Amadou Damaro Camara, président du groupe parlementaire RPG arc-en-ciel, lors de son passage à la radio Espace Fm,  de s’exprimé là-dessus et de donner son avis sur la justice guinéenne.

Par rapport à la question de savoir  si grenade a été condamné parce qu’il est militant de l’UFDG, il a estimé que : « Je crois que ce qu’il faut accepter ici, c’est que grenade a eu droit à sa défense, a eu droit à un procès public a eu droit à tous ce qu’il faut à une justice pour pouvoir s’exprimer. Maintenant, la volonté ou l’opinion de l’opposition sur la justice guinéenne, cela va de soi. Elle ne peut être entre guillemets qu’à la solde du pouvoir. Pendant ce temps votre collègue, qui a été tué devant leur porte. Si c’est vraiment de la justice, ils auraient dû dire qui est l’assassin.  C’était des militants de l’UFDG, il y avait aucune force de l’ordre à côté. Il appartient à tous les citoyens de dénoncer un criminel, c’est même un devoir civique. On ne pouvait arrêter que des militants, parce que c’est parmi les militants que le journaliste a été tué, alors les gens qu’on a arrêtés ne pouvaient être que des militants. »

Sur la question de savoir si la justice guinéenne est à 100% indépendante, il a dit que : «  J’espère que vous suivez l’affaire Benala en France, je compare une démocratie de plus de 200 ans. On continue de dire là-bas qu’elle est à la solde de l’exécutif, même en France. Et maintenant là aussi, le rapport Muller qui a été déposé au ministre de la justice, on dit non, il faut envoyer au congrès, on n’a pas confiance au ministre de la justice. Ça c’est un refrain. Mais il (Benala ndlr) n’est pas encore en prison là encore, c’est parce qu’il est ce qu’il est. Il serait en prison, il y a longtemps. »

Enfin, il a estimé : « Ne parle pas de la justice en général, la justice peine encore à rassurer les justiciables en Guinée. Il y a beaucoup d’anomalies encore  dans notre système judicaire, mais le cas grenade, c’est qu’il a eu droit à des avocats. Ça n’a pas été une justice expéditive. Ça été un procès public et s’il y a eu condamnation, respectez aussi le verdict et le travail de la justice. »

Une synthèse faite par Abdou Lory Sylla pour Guinee7.com

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here