Ce matin, plus d’une vingtaine de personnes se disant victimes d’escroquerie de la part d’un certain Lansana Bangoura, ont tenu un sit-in à la devanture de la concession de ce dernier, pour manifester leur colère, mais aussi et surtout attirer l’attention des autorités sur cette affaire.

En effet, ces manifestants se plaignent d’être dupés par Lansana Bangoura, qui se trouve être concessionnaire à Malotouréya, dans le quartier Ratoma-Dispensaire, à qui ils auraient versé de l’argent pour la location d’appartements. Selon ces victimes composées de jeunes pères et mères de familles, des étudiants de nationalités étrangères (Niger, Tchad, Comores….), le sieur Bangoura a pris de l’argent avec plusieurs personnes pour les mêmes appartements, tout en logeant d’autres individus dans ces habitations.

Diallo Ibrahima, une des victimes de cette escroquerie, nous a confié avoir payé une avance de 7 millions GNF, pour un appartement de 2 chambres et salon, qui était en chantier. « Il (Lansana Bangoura, ndlr) m’a dit de revenir dans 5 jours pour m’installer. Mais à chaque fois que je venais, il trouve un argument pour me dissuader, soit c’est sa sœur qui est décédée ou sa femme qui est enceinte… A mon fort étonnement, quand je suis revenu le lundi dernier, j’ai trouvé un monsieur dans l’appartement que j’avais négocié. Ce dernier avait déjà fini les travaux sur la maison et il s’est même déjà installé. Et au fur et à mesure, je vois des gens qui se plaignent, qu’ils sont également victimes de la même chose que moi. Je suis allé voir le chef de quartier, qui m’a demandé de m’inscrire sur une liste, si je suis victime », a-t-il expliqué.

Diallo de poursuivre : « Quand nous avons été rencontrer le colonel Tiégboro, il nous a fait savoir que le monsieur est un récidiviste, qu’il aurait auparavant détourné 800 millions de la même manière… Nous voulons que l’État vienne saisir la concession et nous trouver là où se loger, parce qu’il y a beaucoup d’entre nous ici qui ont reçu des préavis de sortie. Mais le problème du loyer en Guinée aujourd’hui, est que l’État a démissionné, sinon on ne peut pas payer une année pour loger dans une maison ».

De son côté, Aly Badra Sylla qui dit avoir donné 16 millions 690 mille GNF, pour un appartement d’un salon, une chambre et une douche, est revenu sur les démarches entreprises par l’ensemble des victimes qui se sont réunies en un collectif. « En premier lieu, nous sommes allés vers les autorités locales, notamment le chef de secteur ; et ensuite nous sommes allés vers la DPJ et aussi vers le service Anti-drogue. Nous avons rencontré le colonel Tiègboro qui nous a promis qu’une enquête sera menée dans un court délai. Mais comme on voit qu’il n’y a pas de suite, nous avons décidé de passer à la vitesse supérieure, à travers ce sit-in, pour attirer l’attention des autorités, afin qu’elles prennent des décisions immédiates », a-t-il fait savoir.

Pour sa part, le chef de secteur de Molatouréyah, Baranka Bangoura, affirme : « J’ai appris ce problème de la même manière que vous, parce qu’aucune de ces victimes n’est venue me voir au moment où ils déposaient l’argent… Donc, si on était informé à l’avance, je crois qu’on allait pouvoir avertir ces gens en disant : Attention ! M. Bangoura avait fait ceci ou cela en 2006-2007″

Selon lui, actuellement les citoyens minimisent les autorités locales. « Quand on veut investir une somme de 6 à 7 millions GNF pour un loyer, mais de grâce, il faut informer le chef de secteur. Avec ça, le chef de secteur pourra aussi te donner des informations autour de la concession en question… Maintenant, tout ce que moi je peux, c’est de les orienter vers les autorités compétentes, soit la police, la gendarmerie ou la justice ».

Pour le moment, le principal accusé Lansana Bangoura reste introuvable et la totalité de la somme qu’il aurait amassée dans cette escroquerie dépasserait les 300 millions GNF.

Il faut également signaler que des dérapages ont été enregistrés au cours de ce sit-in, notamment le saccage, par des victimes très remontées, de certaines habitations de la concession de Bangoura.

Mohamed Soumah pour Guinee7.com

 

Print Friendly, PDF & Email
Pub Appli guinee7 Long

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here