Ce jeudi 6 novembre, le 85ème anniversaire de Sa Majesté AKIHITO, 125ème Empereur du Japon, a été célébré à Conakry, à travers une réception organisée à la résidence de l’ambassadeur japonais en Guinée. Le chef de file de l’opposition guinéenne, des membres du gouvernement, des députés à l’assemblée, des ambassadeurs des pays accrédités, des représentants des institutions nationales et internationales et tant d’autres étaient présents à cette rencontre.

Après avoir retracé l’histoire des relations diplomatiques entre la république de Guinée et le Japon qui datent de plusieurs décennies et se sont consolidées au fils du temps, à travers une coopération fructueuse et exemplaire, au bénéfice exclusif des deux peuples, l’ambassadeur Hisanobu Hasama s’est appesanti sur le non respect des droits de l’homme dans certains pays d’Asie, notamment la Corée du Nord.

Selon lui, depuis les années 1970, des citoyens japonais ont été enlevés par des agents de la Corée du Nord. « L’association des victimes japonaises affirme que ce sont des centaines de personnes qui sont concernées. Pour notre part, le Gouvernement du Japon est convaincu qu’une quinzaine de nos concitoyens ont été kidnappés, dont cinq ont été rapatriés par la négociation entre le Premier ministre KOIZUMI et KIM JONG IL, en 2008 », a-t-il fait savoir.

Puis, il a ajouté : « Je souhaite fortement que tous les pays et la Guinée fassent pression sur la Corée du Nord, par une application stricte des sanctions prises par la décision du Conseil de Sécurité des Nations Unies, afin que la Corée du Nord abandonne son programme de développement nucléaire, sous forme d’une dénucléarisation complète, véritable, irréversible et pour que tous les kidnappés reviennent dans leurs foyers et retrouvent leurs familles au Japon ».

Pour en revenir au cas de la Guinée, le diplomate japonais a souligné que  ces dernières années, des agents de quelques sociétés japonaises sont venus plusieurs fois en Guinée, afin de vérifier que toutes les conditions nécessaires sont remplies pour de futurs investissements. « Je voudrais que ces études portent leurs fruits le plus tôt possible. Dans ce sens, la sérénité et la paix sociale doivent être bien conservées. Nous sommes dans un pays démocratique, il est tout à fait naturel pour nous d’assister à des grèves ou à des manifestions. Mais la violence ne peut pas être tolérée. L’ennemi numéro un de l’investissement, c’est l’insécurité causée par la violence », a conseillé Hisanobu Hasama.

De son côté, le ministre des Affaires étrangères, Mamady Touré, au nom du chef de l’Etat et du peuple de Guinée, a souhaité les meilleurs vœux de bonne fête à sa Majesté AKIHITO, avant de souligner que la célébration de cette mémorable journée est le témoignage du sentiment de respect et de l’attachement du peuple japonais à son empereur, symbole de l’unité du Japon et de ses idéaux de paix et de développement.

En effet, il estime que la coopération guinéo-japonaise s’est davantage renforcée et diversifiée, depuis l’accession du Pr. Alpha Condé à la magistrature suprême de la république de Guinée. « L’assistance du gouvernement japonais à la république de Guinée est le reflet de l’attention toute particulière que le gouvernement japonais accorde au renforcement traditionnel d’amitié et de coopération avec la Guinée. Le gouvernement de la république de Guinée s’en félicite à juste raison et se réjouit aussi de lancer de nouveaux projets au profit des populations guinéennes », s’est t-il réjoui.

Plus oin, le ministre guinéen déclare : « Le gouvernement apprécie particulièrement l’ouverture en février dernier, d’un bureau de l’Agence japonaise de la coopération internationale (JICA) à Conakry, la toute premièrement en Afrique de l’Ouest. Ainsi que la signature d’un accord de base intitulé “Accord de base technique” et du Programme de volontaires japonais pour la coopération à l’étranger, entre les gouvernements guinéen et japonais ».

Parlant des cas de kidnappings soulevés par le diplomate nippon, le ministre Mamady Touré a fait savoir que la Guinée s’était toujours abstenue lors du vote de cette résolution au Nations Unies, « mais depuis l’avènement du président Alpha Condé, la Guinée est partie de l’abstention a un vote positif pour cette résolution et s’est depuis toujours jointe au consensus ».

Pour terminer, le ministre guinéen des Affaires étrangères a, au nom du chef de l’Etat et du peuple de Guinée, exprimé sa gratitude, avant de réitérer la ferme volonté du gouvernement guinéen de continuer à renforcer davantage au raffermissement des relations guinéo-japonaises.

Il faut par ailleurs, noter que cet anniversaire est le dernier célébré pour sa Majesté AKIHITO en tant qu’Empereur du Japon car, selon M. Hisanobu Hasama, le 30 avril 2019, l’empereur AKIHITO va abdiquer au profit de son fils, le prince héritier qui sera intronisé le lendemain, 1er mai.

Mohamed Soumah pour Guinee7.com

Print Friendly, PDF & Email
Pub Appli guinee7 Long

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here