Face aux étudiants de l’Université Général Lansana CONTE de Sonfonia, le chef de l’Etat a reconnu  avoir été grugé par certains cadres de son gouvernement, qui ont réussi à contourner le procédé d’unicité des caisses, pour s’en mettre plein les poches. Alpha Condé promet de rectifier le tir, en faisant rendre gorge  à ces cadres indélicats. Mais avec un pouvoir qui ne fait que dans  des effets d’annonce,  il faut attendre de « voir avant de croire, comme le dit Saint Thomas. »   

Le président Alpha Condé s’est retrouvé devant plus de 2000 étudiants des universités et instituts publics et privés de Conakry, le samedi dernier à l’Université Général Lansana CONTE de Sonfonia. C’était dans le cadre de la poursuite des activités de la consultation nationale de la jeunesse guinéenne, selon le gouvernement. Le chef de l’Etat a mis cette occasion à profit pour échanger  directement avec les étudiants sur des questions d’ordre national.  

C’est durant cette conférence que le président de la République s’est laissé aller à des révélations sur l’indélicatesse de certains commis de l’Etat. Ceux-ci ayant réussi à contourner le procédé mis en place dans le cadre de l’unicité des caisses, pour sécuriser les recettes. Ces cadres ont plutôt recours à des avenants, pour gonfler les coûts des marchés publics, sur lesquels ils effectuent des ponctions en complicité avec des entreprises adjudicatrices de certains marchés publics.    

Devant l’auditoire Alpha Condé a avoué s’être fait dupé et retracé le récit en ces termes: « Malheureusement, je ne connaissais pas les cadres guinéens. Ils m’ont piégé parce que, pendant que moi je sécurisais les recettes de l’Etat, pour les empêcher de voler, ils ont trouvé un autre système », a reconnu le président. Ce système d’après lui est le suivant : « Ils font des contrats. Par exemple, ils prennent quelqu’un pour construire l’Université Gamal. Celui qui est sérieux va dire 10 milliards. Et l’autre dit 9 milliards. Alors qu’il sait bien qu’il ne peut pas. Peu de temps après, au lieu de 10 milliards cela va aller jusqu’à 20 milliards. C’est-à-dire que cela va coûter deux fois le prix. Et c’est comme ça qu’ils m’ont piégé pour faire des détournements en Guinée », a révélé le chef de l’Etat devant la foule d’étudiants.


Des mesures coercitives en vue

Le président de la République qui a déclaré n’avoir aucunement la prétention de changer l’esprit de gens ayant surpassé la cinquantaine, compte toutefois s’y mettre, afin de sauver les deniers publics. Avec l’aide de la Banque Mondiale. « J’ai mis du temps, mais l’homme apprend. Je suis un intellectuel. J’ai compris ce système-là. Alors nous avons fait une restructuration avec la Banque mondiale.  Et désormais les détournements des marchés, nous allons commencer à les combattre. Et ne soyez pas surpris, si vous entendez que des fonctionnaires ont été suspendus et des ministres n’ont pas été reconduits », a-t-il lancé aux étudiants.

Pour que son pays devienne un modèle en termes de gestion, Alpha Condé dira : « honnêtement, pour que la Guinée soit bien gérée, il faut une nouvelle génération. Je ne peux pas avoir la prétention de changer l’esprit des gens qui sont âgés de plus de 50 ans, qui depuis 30 ans gèrent d’une certaine façon. Là aussi, ils nous ont piégé, comment ? Les syndicats ont profité de la faiblesse du gouvernement pour faire passer l’âge de la retraite de 60 ans à 65 ans. Comment on peut le faire dans un pays où 70% de la population a moins de 30 ans ? Voilà l’égoïsme des cadres », a déploré le chef de l’Etat.

Alpha Condé qui s’est gardé de citer des noms dans sa sortie, est conscient que la Guinée traine des tares comme la corruption, l’impunité, le mensonge et l’ethnocentrisme, qui ne pourraient favoriser son décollage économique aussi facilement. En tout état de cause, il  revient au gouvernement de trouver un remède à ces maux. Tout dépend  de la volonté politique de ceux qui gouvernent, selon maints observateurs. Pour le moment, il faut reconnaître que ce pouvoir n’en fait pas assez pour débarrasser la Guinée de ces gangrènes.      

Aliou Sow In L’Indépendant

Print Friendly, PDF & Email
Pub Appli guinee7 Long

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here