Les militants de l’UDPCI, parti politique de l’ex homme fort de la junte militaire après le coup d’état renversant le président Henri Konan Bédié en 1998, ont commémoré le jeudi dernier, le onzième anniversaire de la mort du général Guéï Robert, assassiné aux premières heures de la crise ivoirienne, à Kabakouma, sa ville natale à la frontière Guinéenne. La délégation composée de plusieurs  élus  dudit  parti, ont effectué le déplacement de Kabakouma.  L’honorable Dely Mamadou a saisi cet instant  de recueillement, pour appeler les militants de son parti  à poursuivre le combat. Selon  lui, l’espoir  est  aujourd’hui  permis. Car, la manifestation de la vérité  sur la mort du président fondateur de l’UDPCI, Guéï  Robert doit être au centre des débats afin d’éclairer  la religion de tous. « Nous avions demandé que la lumière se fasse sur sa mort. Aujourd’hui, des personnes ont été arrêtés et sont en passe d’être jugées », a-t-il déclaré.

Il a en outre, manifesté sa  satisfait que l’héritage politique laissé par feu général Guei,  se trouve en de bonnes mains. « Notre parti  est  sorti de l’ouest et a remporté  des  mairies, des députés, grâce à la bonne politique de Mabri, actuel président de l’UDPCI. Cette bonne politique du président ,nous a permis d’avoir plusieurs postes de vices présidents de conseils régionaux », soutien-t-il.

Cependant, il a rappelé les militants à poursuivre l’œuvre entamée par feu Guei Robert, de part leur réengagement vis-à-vis du parti.

Marco Keita

Guinée, Conakry

Print Friendly, PDF & Email
Pub Appli guinee7 Long

Laisser un commentaire