A l’instar de plusieurs leaders politiques ou hautes personnalités du pays, l’actuel n°1 de l’ancien parti au pouvoir (PUP), El Hadj Fodé Bangoura, s’est prononcé sur la fameuse crise au sein de la Cour constitutionnelle de la République de Guinée. C’était au cours de l’assemblée générale hebdomadaire de son parti, ce samedi 22 septembre.

Comme dans son habitude, Fodé Bangoura a, en queue de mots, donné la position de sa formation politique sur cette crise qui a déjà fait couler beaucoup d’encre et de salive dans la cité. « Aujourd’hui le pays est en danger, le fondement de la république est bâillonné. Ce n’est pas une affaire de personne, c’est une affaire de recours, quand il y a problème là-bas, ça veut dire qu’il y a problème dans le pays. Et notre parti est contre cette destitution qui cache autre chose… elle cache un troisième mandat ou un prolongement. C’est un boulevard qu’on veut ouvrir pour un troisième mandat ».

Il faut rappeler que les conseillers cette cour constitutionnelle ont récemment annoncé que le remplaçant de M. Kèlèfa Sall à la tête de cette institution, sera élu le 27 septembre prochain.

Mohamed Kaba Soumah pour Guinee7.com  

Print Friendly, PDF & Email
Pub Appli guinee7 Long

Laisser un commentaire