Une collaboration entre la structure Tidiane World Music (TWM) et le ministère de la Culture, basée sur une convention de management artistique et commercial en l’honneur de la  célébration des 70 ans de carrière des Ballets africains de Guinée, a été signée, ce vendredi, dans les locaux dudit département, en présence du ministre Sanoussy Bantama Sow.

Comportant 5 chapitres avec 35 articles, cette convention durera 5 ans renouvelables entre les Ballets Africains et la structure TWM.

Heureux de ce partenariat, le PDG de TWM, Tidiane Soumah, a estimé que : « cette convention est une preuve de la concrétisation du slogan public-privé et une nécessité dans toutes les sphères économiques, sociales et culturelles de notre pays. Cet acte est à saluer et à encourager. Aujourd’hui, nous aboutissons à la signature du premier contrat de management de gestion, de promotion et de production exclusive sur l’ensemble de la planète, et pour un départ de 5 ans renouvelables, avec une nouvelle production d’un numéro de 70èmeanniversaire. Nous rappelons que la récente collaboration entre Les Ballets africains et Tidiane World Music Production a permis d’organiser les 50 ans dans le monde ».

Cependant, il a profité de l’occasion pour noter le problème de l’obtention de visas à l’intention des autorités : « Nous avons le problème de visas à long terme. Car un visa à long terme avec multiplies entrées avec un artiste créateur est une forme de garantie pour le retour du bénéficiaire. Un visa de court séjour pour ce type d’activités pousse à la migration (…) Donc, nous demandons un appui très fort du département. Et il faut préciser que cette convention de partenariat public-privé dans le domaine de la culture est la première fois en Guinée. Que les Guinéens au pouvoir aient confiance en des Guinéens ; ça, il faut le signaler ».

Selon le ministre des Sports, de la Culture et du Patrimoine historique, Sanoussy Bantama Sow, cette action se situe dans la dynamique de reconquête du marché international du spectacle que les Ballets Africains occupaient durant plusieurs décennies de prestations de qualité et de haut rang. « Je suis convaincu que les artistes de cette compagnie que la presse internationale a qualifiée comme étant la plus grande attraction mondiale de danses et de chorégraphies, relèveront le défi de faire autant, sinon mieux que les ainés, qui ont inscrit des pages glorieuses de nos Ballets africains sur les scènes les plus prestigieuses du monde ».

Il a affirmé qu’il ne ménagera aucun effort pour la mise en œuvre de ce partenariat qui s’inscrit dans la logique du partenariat public-privé, dans une relation « gagnant-gagnant ».

Abdou Lory Sylla pour Guinee7.com

Print Friendly, PDF & Email
Pub Appli guinee7 Long

Laisser un commentaire