Dirigé par le colonel Moussa Tiégboro Camara, l’équipe des services spéciaux de la lutte contre la drogue, le crime organisé et l’office de répression des délits économiques et financiers ont, ce jeudi 20 septembre, ont montré à la presse, une importante quantité de cocaïnes dissimulée dans 285 boutons d’habits cousus.  Et annoncé la mise à prix à 50.000.000 gnf de la tête de la présumée coupable qui serait actuellement en fuite.

D’après les explications du commissaire divisionnaire, Traoré Daba ces habits : « contiennent des boutons. Et dans chaque bouton il y a 5 grammes de cocaïne. C’est depuis le 24août dernier, notre service d’office central chargé contre le crime organisé a reçu une information à travers nos collègues de l’étranger, qu’un colis a été saisi en Nouvelle Zélande, et ces habits étaient des tissus cousus de la même manière, que ces habits qui sont devant vous aujourd’hui. Et ça contenait de la cocaïne. »

Et d’ajouter que ce colis « avait été expédié à travers une société de transport express de colis, installée en Guinée. Donc nous avons travaillé avec cette société qui a bien voulu collaborer avec nous. Et on nous a donnés non seulement l’identité de la personne qui a expédié ces colis vers la nouvelle Zélande. Mais aussi on nous a permis de saisir un 2ème colis qui était en attente d’être expédié vers l’Asie à Hong-Kong. Lorsque nous avons reçu le colis, nous avons déballé. Et nous avons trouvé des habits dedans. Des habits avec beaucoup de boutons bizarres. Et sur ces habits comme vous le voyez, on a près de 285 boutons ».

Il précise que « chaque bouton contient 5 grammes de cocaïne, ce qui fait 1 270 grammes de cocaïnes. C’est la nouvelle méthode de dissimulation de la drogue. Mais grâce à la collaboration des services extérieurs, nous avons pu démanteler ce réseau. Mais la dame en question est en fuite, nous sommes en train de la chercher, c’est pourquoi nous avons mis sa tête à prix, pour celui qui va la retrouver, il aura une récompense de 50.000 millions de francs guinéens ».

Les services de Tiegboro ont mis l’occasion à profit pour présenter madame Safiatou Barry, une guinéenne âgée de 48 ans. Qui Selon l’équipe, a été arrêtée le 12 septembre dernier à l’aéroport international de Conakry Gbessia, en compagnie de boulettes de drogue dont la quantité serait de 839 grammes. A noter que de 2014 à 2018, Safiatou Barry, selon les mêmes services, serait sortie 62 fois du pays à destination d’autres pays dont entre autres : le Burkina Faso et le Benin…

Abdou Lory Sylla pour Guinee7.com

Print Friendly, PDF & Email
Pub Appli guinee7 Long

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here