Sans papiers en Belgique (archives)

Une délégation belge conduite par Maggie De Block, secrétaire d’Etat à l’Asile et la Migration a conféré ce lundi avec le ministre guinéen des Affaires étrangères François Fall et son homologue de la Sécurité Madifing Diané, pour échanger des points de vue sur des ressortissants guinéens vivant en Belgique dans la “clandestinité”, a-t-on constaté sur place.

Cette mission a fait cas de sa préoccupation quant au sort des immigrés en situation irrégulière, qui faute de pouvoir obtenir du travail sont confrontés à des difficultés dans la vie de tous les jours. Mme Maggie De Block a mis l’accent sur le retour volontaire, un programme d’assistance à ceux qui désirent retourner au bercail.

La démarche des autorités belges visent en effet à demander le concours du gouvernement guinéen, dans la sensibilisation de ses compatriotes à rentrer au pays, où ils pourraient bénéficier de conditions d’accueil favorables, en vue de leur réinsertion.

François Fall, ministre guinéen des Affaires étrangères et des Guinéens de l’étranger a souligné la volonté de son gouvernement à tout mettre en œuvre pour fixer sa jeunesse sur place. Tout en rappelant que la Guinée ne ménagera non plus aucun effort pour ”veiller à la protection des intérêts de ses ressortissants vivant hors du pays”.

La délégation belge sera reçue mardi par le Premier ministre et le président Alpha Condé.

A noter que près de 10 mille Guinéens vivent en Belgique, dont plus de la moitié serait en situation irrégulière. La Guinée vient également en seconde position après l’Afghanistan en termes de demandeurs d’asile en Belgique.

Xinhua

Print Friendly, PDF & Email
Pub Appli guinee7 Long

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here