Des études de faisabilité pour la construction des micro-barrages en Moyenne et Basse Guinée bouclées

0
1641

Dans le souci de résoudre le problème de desserte en électricité dans les principales villes de l’intérieur du pays, le gouvernement guinéen envisage la réalisation des micro-barrages hydroélectriques dans les quatre régions naturelles de la Guinée.

fleuve Samou

Les études de faisabilité sont pratiquement terminées pour les deux micro-barrages sur les quatre prévus, qui seront respectivement construits à Touba en Moyenne-Guinée et sur le fleuve Samou en Basse-Guinée.

Le coût financier pour la construction des deux premiers micro- barrages est estimé à 245 milliards de francs guinéens (35 millions de dollars US).

Ces deux micro-barrages de la moyenne et basse Guinée auront une capacité de production évaluée jusqu’à 40 mégawatts et permettrons de faire face à la forte demander enregistré dans le pays profond.

Une réunion technique des cadres et partenaires s’est réunis mercredi au ministère guinéen de l’Hydraulique et de l’Energie, pour se pencher sur de ce projet.

La Guinée dispose d’un important potentiel hydroélectrique estimé à 6.000 MW mais valorisé seulement à moins de 3%.

Le système électrique guinéen repose essentiellement sur l’énergie hydroélectrique, qui représentait en 2011, 59% de la puissance totale installée et sur l’énergie thermique.

Xinhua

 

Print Friendly, PDF & Email

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here