Constatant le développement des propos qui compromettent la quiétude sociale par certains leaders religieux et des coordinations, la Cellule Balai Citoyen (CBC), dans sont rôle de veille et d’alerte, a rendu publique une déclaration, ce mardi 28 août 2018, dont la rédaction de Guinee7 détient copie. Dans cette déclaration, le Balai citoyen condamne avec la dernière énergie et s’insurge contre l’immixtion des religieux et des leaders de coordinations régionales dans la vie politique. Car pour la CBC, « les déclarations faites par ces leaders sont de nature à troubler l’ordre public et à affaiblir le tissu social déjà en lambeaux ».

Toutefois, cette organisation de la société civile guinéenne lance un appel aux leaders de l’Union des forces démocratiques de Guinée (UFDG), principal parti d’opposition, et du RPG Arc-en-ciel, parti au pouvoir, à leurs militants, à leurs sympathisants et aux autres citoyens d’arrêter toute injure et offense à l’encontre des leaders religieux, d’opinion et des communautés ethniques.

En outre, plus loin dans la déclaration, le Balai citoyen « exige de l’Etat (le gouvernement, ndlr) de sortir de son silence et d’agir avec rigueur, conformément aux lois de la république, pour mettre fin à cette pagaille qui risque d’abimer le tissu social qui est déjà fragilisé, met en garde toute entité ou citoyen qui chercherait à mettre en péril l’équilibre social et promet que cette dernière répondra devant l’histoire ».

« (…) Sa cellule de veille citoyenne des médias et réseaux sociaux travaille d’arrache-pied pour identifier toute personne qui menacerait le vivre ensemble, en la mettant à la disposition des juridictions compétentes. Invite à nouveau les leaders religieux et les sages à s’occuper des affaires religieuses, spirituelles et sociales qui leur incombent dans leurs localités respectives, tout en s’éloignant de la politique », peut-on lire entre autres dans la déclaration.

 Bhoye Barry pour guinee7.com

00224 628 705 199   

 

Print Friendly, PDF & Email
Pub Appli guinee7 Long

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here