Le ministre guinéen de la Santé, Rémy Lamah, qui se trouve samedi en tournée dans le sud-est du pays, dans le cadre d’une tournée destinée à faire un état des lieux dans le cadre de la riposte contre Ebola, a appelé à la fermeture des cabinets médicaux clandestins, a-t-on appris de sources officielles.

A Kissidougou, préfecture située à près de 700 km de Conakry, qui a constitué la première étape de cette tournée entamée jeudi, il a échangé ses points de vue avec les autorités sanitaires et administratives de la ville, qui a enregistré à partir du 19 décembre une trentaine de décès dus à l’épidémie.

Lamah a appelé à une fermeture des cabinets médicaux clandestins, qui seraient des sources de propagation de l’épidémie hémorragique.

Le ministre de la Santé devait poursuivre sa mission dans la préfecture de Macenta, à la frontalière du Liberia, où l’implantation d’un centre de traitement Ebola et une forte sensibilisation des populations ont contribué à réduire le nombre de cas de contamination.

Xinhua

Print Friendly, PDF & Email
Pub Appli guinee7 Long

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here