Cette fois, je ferai comme Alpha Blondy- le rasta poué d’Abidjan-, pour aller me plaindre chez papa bon Dieu. Je serai direct avec lui et lui dirai : En Guinée, pays de l’Afrique occidentale, les politiciens prennent tes enfants pour des canards sauvages !

Bon Dieu ! Depuis trois ans, ces hommes sous le vernis de la démocratie, nous font tourner en bourrique se jouent de notre patience, de notre bonne foi. Toutes les fois qu’ils sont ensembles, ils font pire que des mômes de la maternelle ‘’Les Tourterelles’’. Incapables de s’écouter, de transcender ce qui les désunit, de penser à l’avenir d’un pays qu’ils font souffrir le martyr. Dotés de l’insouciance et de l’imprudence de l’enfant, ils poussent chaque jour un peu plus le pays vers le milieu du gué.

La dernière trouvaille de nos honorables politiciens est de vouloir renvoyer les Guinéens aux urnes pour des législatives. Des législatives dont la tenue a presque unanimement été appréciée par les observateurs et  qui nous ont coutés vies, argents et temps sont à leurs yeux un petit cerf-volant qu’on peut perdre sans le moindre regret dans le bois.

Nos politiques usent de la politique du pire pour défendre leurs intérêts égoïstes.  Dans cet objectif, ils s’opposent donc à tout ce qui ne conforte pas cette dynamique. Sinon l’opposition guinéenne, il s’agit bien d’elle, doit bien s’armer d’arguments avant de rejeter en bloc le travail fait par la Céni dont elle est membre. On oublie souvent de le signaler.

Y’en a marre des politiques qui nous prennent nos vies, nos biens (leurs campagnes sont subventionnées), notre quiétude et qui en redemandent chaque jour. C’est vrai qu’avant cette opposition, le ciel, en Guinée, était parfois gris. Et les politiques s’opposaient, certes pas de la plus belle des manières. Mais eux, étaient responsables. C’est tout ce qu’on demande à Dalein et à sa bande.

Ibrahima S. Traoré

Print Friendly, PDF & Email
Pub Appli guinee7 Long

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here