Electricité : La Guinée choisit IFC pour structurer EDG (Communiqué)

0

Abu Dhabi, 25 novembre 2013 – IFC, un membre du groupe de la Banque mondiale, a conclu un accord de conseil avec le gouvernement guinéen en vue de structurer et de mettre en œuvre un partenariat public-privé pour Électricité de Guinée, la compagnie de distribution d’électricité nationale. Le mandat sera mis en œuvre parallèlement au projet de relance du secteur de l’énergie initié par la Banque mondiale, donnant un élan considérable aux efforts entrepris par la Guinée pour améliorer la performance d’EDG et attirer de nouveaux investissements d’envergure dans le secteur énergétique du pays.

La Guinée a identifié les défis observés dans le secteur de l’énergie comme l’un des principaux obstacles à la croissance économique du pays. L’accès à l’électricité est très faible : 17 pour cent dans les zones urbaines et trois pour cent dans les zones rurales. Les défis rencontrés dans le secteur de l’électricité sont essentiellement la conséquence de la mauvaise performance de la distribution d’électricité réalisée par l’EDG, qui souffre de différents problèmes notamment son infrastructure, la maintenance des actifs, les coupures, les vols et pertes, la facturation et les taux de perception, et sa mauvaise performance financière.

Le ministère de l’Énergie guinéen travaille en étroite collaboration avec le groupe de la Banque mondiale à la structuration et la mise en œuvre d’un contrat de gestion en vertu duquel un opérateur privé viendra améliorer la performance d’EDG. L’accord d’aujourd’hui confirme que les Services-conseil en PPP d’IFC tiendront le rôle de conseiller dans le processus de sélection d’un opérateur. IFC aidera le gouvernement guinéen à identifier des entreprises qualifiées et à attribuer le contrat de gestion pour EDG.

« Nous avons signé des accords importants, notamment un accord de services-conseil avec IFC, qui est prête à nous aider à développer des partenariats public-privé, notamment dans le cadre de la société d’électricité nationale, Électricité de Guinée, a déclaré, Kerfalla Yasané, Ministre d’Etat, Ministre de l’Economie et des Finances de la République de Guinée, remarque venant clôturer une conférence de deux jours réunissant des partenaires de développement et des investisseurs sur le thème « La Guinée est de retour ».

« Un secteur de l’électricité efficace, associé à des investissements accrus et à une meilleure gestion de la distribution, est une composante essentielle à une économie guinéenne qui attire de nouveaux investissements et crée des emplois », a pour sa part déclaré Jean Philippe Prosper, Vice-Président d’IFC pour l’Afrique subsaharienne, l’Amérique latine et les Caraïbes. « IFC s’engage pleinement à conserver un rôle de chef de file dans le pays afin de s’assurer que les investisseurs privés apportent un réel changement ».

Depuis 1989, IFC a été à l’avant-garde des services-conseil dans tous les secteurs des infrastructures, notamment l’électricité, l’eau, l’agroalimentaire, les transports, l’irrigation, la santé et l’éducation. IFC a participé à plus de 300 transactions de participation du secteur privé dans le monde, dont bon nombre ont été réalisées dans des régions ou pays difficiles qui rencontrent des difficultés à attirer les investisseurs.

À propos d’IFC
IFC, membre du Groupe de la Banque mondiale, est la principale institution de développement au service exclusif du secteur privé. Nous travaillons avec des entreprises privées dans plus de 100 pays, et utilisons notre capital, notre expertise et notre influence pour participer à l’élimination de la pauvreté extrême et promouvoir une prospérité commune. Au cours de l’exercice 2013, IFC a porté ses investissements à un niveau record de près de 25 milliards de dollars en exploitant les capacités du secteur privé pour créer des emplois, stimuler l’innovation et résoudre les problèmes de développement les plus pressants. Pour de plus amples informations, rendez-vous sur www.ifc.org

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here