‘‘Elie Kamano me menace et se pose la question sur mon origine’’

0

Le Ragga man à tout faire, à tout dire,  à tout connaitre et  à tout comprendre cherche à avoir un prix Nobel spécial de détection  d’origine.

Le samedi 01/11/2014, quand je parcourais les pages du site d’information ActuConakry.com, j’ai été surpris de lire les réactions d’un certain Elie Kamano, dont voici  le contenu :

Elie Kamano parle :  «  mon cher si c’est en t’attaquant a Elie kamano que tu comptes tirer ton epingle du jeu avec ton français calqué sur un dictionnaire mal assimilé tu te trompes, tu te fais appelé scientifique et tu donnes l’impression d’être politologue ou philosophe tout en donnant l’impression aussi de maitriser la langue de moliere, moi je te dis d’aller créer dans ta science comme l’ont fait les maxwell, les pitagore  galilé  cheik anta  diop et autres, bref tu viens d’ou d’ailleurs??ATTENTION »

A lire ces propos, entant qu’analyste je trouve qu’Elie Kamano a trois problèmes fondamentaux :

1)Il ne comprend pas ce que tout le monde comprend ;

2)Il comprend ce que personne ne comprend ;

3)Il refuse toute vérité sauf sa propre vérité.

Je suis désolé de la forme, du fond et des fautes que peuvent contenir l’écrit  du Raga man, je n’ai fait que copie collée. Sinon même mon fils du primaire sait qu’un nom propre de personne commence toujours  par une lettre majuscule.

Quelle injure pour les artistes guinéens !  Voici l’écrit de l’artiste qui se dit avoir le C.V le plus riche des artistes guinéens. Comme le ridicule et le mourir de rire (mdr) ne tuent pas !!!!

Mon cher Elie Kamano, à la lecture de ta réaction, je retiens trois autres choses encore :

Primo : j’avoue très honnêtement que je me suis senti flatté. Tu as été tellement impressionné par mes précédents écrits qui ont démantelé ton ignorance que tu me qualifies dans ta contre-attaque  de politologue, de philosophe et de doué de la langue de Molière.  Je te remercie pour le compliment.

Secundo : Tu me demandes de partir créer dans ma science comme l’ont fait Pythagore, Galilée, Cheick Anta Diop. Mon cher artiste si tu n’es pas informé de la science, vaut mieux te taire, car là tu es entrain d’associer DIEU, acte d’idolâtrie, le premier des dix commandements du Prophète Moise (PSL). Tu confonds création et découverte, pour ta gouverne retiens cette citation de William Dembski  « Le monde est la création de Dieu, et les savants dans leur compréhension du monde reconstituent simplement les pensées de Dieu. Les savants ne sont pas des créateurs mais des découvreurs… La chose importante concernant l’acte de création est qu’elle révèle le Créateur. L’acte de création porte toujours la signature du Créateur »

Bon je ne te tiens pas de rigueur, je comprends tu ignores même ce que tu écris, car écrire sans réfléchir, c’est écrire sans comprendre. Néanmoins  je vais m’efforcer à te répondre : Pour toute réponse, je refuse de parler de moi, je refuse de faire comme toi. Saches cher ami que « le tigre ne proclame pas sa tigritude, il bondit sur sa proie et la dévore ».  Saches également  que «  l’homme est une viande qui n’est pas bonne dans sa propre bouche ». J’ai l’impression que tu es  la seule viande qui se croit bonne dans sa bouche, voilà pourquoi tu te donnes tous les qualificatifs possibles : Général, Artiste engagé, meilleur C.V des artistes guinéens….. Que sais-je encore ?

Cherches à me connaitre, quand tu me découvriras tu sauras que je n’ai rien à envier des savants ou grands penseurs que tu viens de citer. Cherches tu trouveras car qui cherche trouve.

Tertio : Tu me demandes d’où je viens et tu l’accompagnes du mot  ATTENTION!, qui est une menace à mon avis.  Cette question ne m’étonne pas mon cher Elie, je sais que tu cherches à avoir un prix Nobel de détection de  l’origine des guinéens.

Permets-moi de te tenir ce petit cours sur l’origine d’un scientifique :

En effet, La recherche et l’innovation constituent des activités parmi les plus constantes des civilisations. Chaque société construit son avenir sur une certaine compréhension d’elle-même et du monde qui l’entoure. Ce savoir est nécessaire au développement de nos collectivités. Les découvertes que nous réalisons aujourd’hui, et les innovations qui en seront inspirées, fondent le monde où nous vivrons demain.

Le scientifique ne peut être la propriété d’aucun groupe privilégié. Il doit être utile à tous. Il est  l’une des composantes du bien commun. Le savoir, issu de la recherche et de l’innovation, est la nouvelle richesse des nations. Son développement, sa transmission, sa circulation et sa mobilisation habitent notre présent et construisent notre avenir. On comprend ici l’importance du rôle particulier des scientifiques, des « entrepreneurs scientifiques », ils sont appelés fils de l’humanité, esclaves de l’humanité.  Pour résumer ils appartiennent au monde entier. Le monde est donc leur  nationalité.

Pour ta gouverne, saches que le scientifique n’est pas fait pour ramener le Bonheur ou le malheur à l’être humain. Le scientifique est un disciple de la science, il essaye d’expliquer objectivement des phénomènes naturels, il décrète des lois scientifiques, il trouve les liens, il annonce les causalités, il dénude des réalités, il brise le silence, il corrige les propos ascientifiques pour déranger les non informés!

Le scientifique n’a pas d’amis, ni d’ennemis. On dirait qu’il est plus fort que le relationnel et n’écoute que le rationnel.

Le scientifique est orgueilleux, puissant, et surtout révolutionnaire. Si on ne croit pas en sa force on est détruit. D’ailleurs c’est bien ta situation actuelle mon cher Elie Kamano. Rassures-toi que désormais s’attaquer à toi n’est plus synonyme de s’attaquer à tes fans, car tu n’as plus de fan, mais c’est plutôt s’attaquer à ceux qui pensent en ethno, en raciste, en régionaliste comme toi.

Affronter le scientifique c’est accepter  de perdre d’avance le combat.

En réalité ce qui ne tue pas le scientifique, le rend fort. Pour résumer le scientifique  s’en fout de tout, car il sait que seule la science a raison, tout le reste n’est que vanité.

Pour finir, je dis ceci : il est bon de faire encore et encore des critiques constructives, mais il est meilleur de proposer encore et encore des solutions. Critiquer c’est rester au même point, proposer la solution c’est changer de point.

Guillaume Hawing, chercheur 

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here