Au forum économique de la Guinée à Bruxelles, Abdoulaye Magassouba, ministre des Mines, panéliste, parle à bâton rompu de sa participation à ce forum.

Vous avez participé à cette deuxième édition du forum économique de la Guinée en Europe, et vous avez été aussi paneliste sur le thème “Secteur minier guinéen, catalyseur de l’économie nationale” ; quelles sont aujourd’hui vos impressions et quels sont les résultats auxquels vous vous attendez, en tant que ministre des Mines et de la Géologie ?

Ce type de forum est une opportunité extraordinaire, pour non seulement promouvoir l’investissement en Guinée dans tous les secteurs, mais aussi pour entretenir l’intérêt de la diaspora guinéenne. Parce que nous savons que la diaspora guinéenne a un potentiel important, non seulement d’investissement en Guinée, mais aussi de participation au développement national, par l’apport des compétences qui s’y trouvent. En ce qui concerne le secteur minier, nous avons essentiellement présenté les reformes réalisées dans le secteur au cours des sept dernière années, mais aussi les résultats atteints grâce à ces réformes-là, ainsi que les défis que nous avons aujourd’hui. En termes de défis, bien sûr vous saviez, il s’agit de faire jouer valablement au secteur minier son rôle de catalyseur de la transformation de l’économie nationale, et à ce titre, nous avons particulièrement parlé des liens qu’il y a entre le secteur minier et les autres secteurs de l’économie. De ce que le secteur minier peut apporter aux autres secteurs pour leur développement, si nous prenons le secteur agricole, nous avons expliqué qu’à travers la responsabilité sociétale des entreprises, elles-mêmes entreprennent et nous les encourageons à poursuivre dans ce sens. Elles entreprennent donc des projets dans le secteur agricole autour de leurs exploitations minières.

Vous avez aussi parlé d’autres choses ?

Nous avons aussi parlé de la mise en place du fonds de développement économique local, dont une partie des ressources doit être consacrée au développement agricole dans les localités minières, et enfin nous avons partagé avec l’audience, les initiatives prises par le gouvernement, en particulier avec la Banque mondiale, pour pouvoir utiliser les revenus miniers pour développer de grands projets miniers. Nous sommes actuellement en train de négocier un projet « enclave » dans le secteur agricole qui doit être soutenu par les revenus miniers tirés et des exploitations que nous avons en Guinée. Cela nous permet non seulement de pouvoir sensibiliser les investisseurs sur ce qui se passe en Guinée, les progrès réalisés dans le pays au cours des sept dernières années, mais aussi pouvoir présenter des projets concrets sur lesquels on peut travailler ensemble et cette collaboration permettra bien sûr de pouvoir, réaliser de nouvelles actions dans le pays et pouvoir contribuer non seulement au développement du secteur minier lui-même, mais aussi améliorer la contribution de ce secteur au développement des autres secteurs de développement durable, l’agriculture, le tourisme et autres.

Mais aussi et surtout au développement des infrastructures socio-économiques de base, ce qui constitue bien sûr un préalable à l’émergence du pays, comme vous le savez. Et l’accord-cadre avec la Chine a été expliqué dans ce cadre pour que les gens comprennent que le secteur doit pouvoir soutenir le développement des infrastructures et cet accord est un outil important pour nous, pour pouvoir développer toutes ces infrastructures socioéconomiques de base et faire avancer les pays sur la voix de l’émergence.

Vous avez été reçu par M. le Premier Ministre, qu’est-ce qu’on peut retenir ?

Nous avons été honorés par la participation active du Premier ministre, le Dr Ibrahima Kassory Fofana, à ce forum, et cette participation a été saluée par les investisseurs et les représentants de la diaspora, et à la suite de son intervention publique, il a aussi tenu à recevoir les ministres et ambassadeurs pour qu’immédiatement, nous puissions transformer toutes les interactions que nous avons eues en actions concrètes de développement du pays.

Interview réalisée par LMC

Print Friendly, PDF & Email
Pub Appli guinee7 Long

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here