A quelques semaines du congrès électif de la Fédération guinéenne de football, le président sortant, Salifou Camara ‘’Super V’’, préfère faire  l’autruche dans l’affaire dite Djibril Diarra « Becken », du nom de son vice-président qu’il a suspendu le 14 novembre 2013. Une suspension que beaucoup considèrent plutôt comme un règlement de comptes. Et comme si tout ne cela ne suffisait pas, ce fut au tour du Lt/Colonel Youssouf Traoré, vice-président de la Commission Finances, d’être suspendu le 3 juin 2014 par le même Super V pour avoir osé dénoncer la gestion scandaleuse du football guinéen. Contacté par les intéressés, le Médiateur de la République, Général Facinè Touré a, dans un courrier en date du 2 juillet 2015, rappelé au président de la Fédération Guinéenne de football, le caractère illégal de la suspension de Djibril Diarra « Becken » et du Lt/Colonel Youssouf Traoré.

« Le Médiateur de la République est au regret de constater le caractère illégal de la décision portant suspension de Monsieur Djibril Diarra dans la mesure où le sacro-saint principe du contradictoire, principe à valeur constitutionnelle, n’a pas été respecté. Il devait être préalablement entendu par le Comité Exécutif sur la base d’une convocation indiquant les motifs de ladite convocation avant toute mesure disciplinaire notamment la suspension qui, en soi, ne constitue qu’une mesure conservatoire avant la prise d’une décision définitive, en l’espèce, par l’Assemblée Générale. Elle ne saurait donc se prolonger dans le temps, soit une année et cinq mois. Il en est de même pour le cas du Lt/Colonel Youssouf Traoré, membre du Comité Exécutif et de la Commission des Finances.

Aussi, je vous invite, sur la base du principe selon lequel un leader a vocation à rassembler tout ce qui est épars et rendre harmonieuses les relations interpersonnelles pour le bonheur de ceux dont il la charge de conduire la destinée, à transcender les considérations qui vous habitent et vous retrouver autour d’une table pour trouver les solutions au différend qui vous oppose »., peut lire dans le courrier adressé au président Salifou Camara Super V.

Reste à savoir maintenant si cet autre appel tombera dans des oreilles attentives à la Féguifoot. Avant le Médiateur de la République, Me Naby Camara, le président du Comité national olympique et sportif guinéen avait tenté vainement de faire revenir Salifou Camara Super V à de meilleurs sentiments. Même la CAF, à travers son 2ème vice-président, Almamy Kabèlè Camara, et la FIFA, ont échoué pour le moment à faire plier l’homme à cause de qui la Guinée avait été suspendue il y a quinzaine d’années par l’instance dirigeante du football mondial. A méditer…

Mamy Dioubaté

Print Friendly, PDF & Email
Pub Appli guinee7 Long

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here