Accueil Actualités Forces sociales de Guinée / Abdourahmane Sanoh (PCUD) désigné coordinateur national

Forces sociales de Guinée / Abdourahmane Sanoh (PCUD) désigné coordinateur national

Après avoir mené plusieurs manifestations, notamment pour la réduction du prix carburant, sans l’existence d’une coordination proprement dite, les Forces Sociales de Guinée (FSG) ont finalement décidé de faire le ménage en leur sein.

Au cours d’un point de presse qu’ils ont animé à Conakry, ce lundi 3 septembre, les membres des FSG ont présenté la liste de la nouvelle équipe qui dirigera désormais les actions dudit mouvement. Par la même occasion, les membres ont procédé à la prestation de serment sur le Coran ou la Bible, désormais une condition incontournable pour appartenir à ce mouvement social.

Désigné par ses confrères comme coordinateur national des FSG, Abdourahmane Sanoh de la PCUD a souligné qu’« il y a eu un code d’éthique qui a été élaboré, il y a des initiatives qui ont été envisagées et cela, il fallait le faire dans une totale accalmie, dans une atmosphère de calme. C’était aussi tout logiquement la suite des actions que nous avions commencé à mener depuis le 2 juin ».

Avant de déclarer : « Comme dans le règne humain, un corps qui n’a pas de tête est un monstre, on a préféré qu’il y ait une tête et je voudrais insister sur le fait que cette tête, c’est quasiment la tête naturelle que les forces sociales s’étaient donné, sans que cela ne soit acté, et maintenant, c’est acté ».

Parlant de l’absence constatée de certains membres « influents » des FSG, notamment Dansa Kourouma du CNOSG, après cette restructuration interne, Abdourahmane Sanoh a fait savoir : « Avant, on disait toujours que les gens n’étaient pas unis ; les forces sociales ont eu le mérite d’unir tout le monde. Mais après, on a vu qu’il y a des gens, vous l’avez constaté, parce que la presse s’en est fait écho, qui nous avaient trahis, ou qui avaient pratiquement créé ou provoqué des dysfonctionnements… Vous avez vu les conditions pour être membre de la coordination. Personne n’est exclu des Forces Sociales de Guinée. Mais si tu veux être membre, tu prêtes serment et puis tu es dedans ».

À noter que dans ce nouvel organigramme des Forces Sociales de Guinée, Aboubacar Soumah du SLECG, Chérif Abdallah du GOHA et Abdoulaye Karkadji Diallo occupent les postes de conseillers. Algassimou Diallo et Mamadou Billo Bah sont les nouveaux porte-parole de ce mouvement social.

Mohamed Kaba Soumah pour Guinee7.com 

AUCUN COMMENTAIRE