Après les anglophones, les journalistes francophones de l’Afrique ont participé ce 05 décembre à Lomé, à un forum pour le développement de la FIFA organisé par la sous-division Afrique et Caraïbes de ladite institution. Ces hommes de médias venus de différents pays africains, ont pris connaissance du projet FORWARD ; de sa conception à sa mise en œuvre.

Le forum FORWARD pour le développement de la FIFA a réuni ce mercredi à Lomé, des journalistes africains francophones venus de différents médias, des responsables de la sous-division Afrique et Caraïbes de la FIFA et quelques officiels Togolais. Le forum a d’ailleurs été lancé par Richard Solitoki, représentant du ministre des sports du Togo, après une brève allocution du président de la fédération togolaise de football, Akpovy Kossi.

Lors des débats, menés par Veron Mosengo-Omba, directeur Afrique et Caraïbes à la FIFA, tous les angles concernant le projet FORWARD ont été abordés. Le conférencier revient sur l’objectif du forum : « le but de ce forum est de vous (participants) expliquer ce que nous faisons en termes de développement. Pour que vous le sachiez et pour que vous nous posiez des questions sur le travail de développement que nous faisons sur le terrain. »

Dans son exposé, M. Veron a expliqué entre autres aux journalistes présents, l’ouverture en janvier 2019 du troisième bureau régional Afrique de développement de la FIFA (après ceux de Dakar et de Johannesburg), qui sera établi en Ethiopie. Et par la même occasion, le lancement à partir de 2019 de la deuxième phase de FORWARD dénommé FORWARD 2.0, qui va s’étendre sur quatre ans et qui va enregistrer une augmentation de l’enveloppe financière allouée aux associations éligibles.

De 1 250 000 $ par fédération pour FORWARD 1.0 (2016-2018), FORWARD 2 accordera 2 millions $ pour ce second cycle 2019-2022. Soit globalement une hausse de 20% (1.4 milliards à 1.7 milliards).

Il a été constaté que l’Afrique est malheureusement le continent le moins prolifique en projets et donc le moins bénéficiaire des confédérations. Sur le continent plus spécifiquement, le COSAFA est le plus grand bénéficiaire grâce à un total de 80 projets soumis. 19 pays dont la Guinée, n’ont pas encore bénéficié de financement, les raisons sont selon le conférencier liées à l’inexistence d’un principe de continuité, aux audits menés avec des irrégularités ou encore des titres fonciers erronés…

Cette rencontre a été une occasion pour les participants d’échanger avec Aloïs HUG, responsable des relations médias de la FIFA, au sein du département Communication et Marketing. Il a été question d’accréditation et des relations entre ce département et les journalistes africains.

A la clôture, échange de contacts, messages de remerciements et photo de famille était au programme.

Alpha Mady depuis Lomé.

Print Friendly, PDF & Email
Pub Appli guinee7 Long

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here