La situation socio-politique du pays, avec la grève des enseignants qui perturbe le système éducatif depuis quelques jours, était l’un des sujets développés, ce samedi 18 novembre, par Lansana Komara, membre du bureau politique national du Rassemblement du peuple de Guinée (RPG), qui a tenu son assemblée générale ordinaire, à son siège de Gbessia, à Conakry.

Faisant le constat, il indique : « Nous suivons tous avec amertume les incitations de certains syndicalistes, et forts que la RPG soutient la liberté syndicale dans notre pays, comme toujours. Mais il faut que les revendications se fassent dans les règles de l’art. C’est pour cela, nous invitons la frange du SLECG qui dirige cette manifestation à la retenue, et nous invitons à privilégier le dialogue et la concertation dans l’intérêt de notre peuple, car vous n’êtes pas sans savoir que certains politiciens mal intentionnés commencent à faire de la récupération. Sinon, comment vous pouvez comprendre qu’un mouvement syndical, qu’on barre la route à Bambéto et ailleurs, ce n’est pas normal, il y a de la récupération. »

Lansana Komara estime que : « Ces gens-là sont très ridicules, ce qu’ils n’ont pas obtenu par les urnes, ils veulent obtenir ça dans la rue, mais le peuple de Guinée ne se laissera pas faire, ils trouveront le peuple de Guinée dressé comme un seul homme pour nous éviter de tels désastres. Désormais, le pouvoir en Guinée, c’est dans les urnes. Nous les invitons le 4 février, dans les urnes, où ils seront battus à plate couture. »

Pour terminer, il lance un appel : « Donc militants, militantes et sympathisants, nous invitons à la vigilance partout, dans les quartiers, parce qu’ils ont peur d’aller aux élections. Chaque fois que le Président Alpha Condé sort pour débloquer des montants, eux, déjà ils fabriquent des choses à l’intérieur du pays. Donc, restons vigilants, soudés. »

A. L. Sylla pour Guinee7.com

Print Friendly, PDF & Email
Pub Appli guinee7 Long

Laisser un commentaire