Le Tournoi de la Paix, de l’Amitié et de la Solidarité, regroupant les sportifs des pays qui ont aidé le Mali à lutter contre l’invasion des jihadistes, a été ouvert samedi à Bamako par le Premier ministre du Mali, Oumar Tatam Ly.

En plus du Mali, l’Algérie, le Bénin, le Burkina Faso, la Chine, la Côte d’Ivoire, le Sénégal, la Guinée-Conakry, le Niger et le Togo participent à ce tournoi réservé aux juniors dans quatre disciplines, à savoir l’athlétisme, le basket, le football et l’athlétisme.

La cérémonie d’ouverture s’est déroulée en présence de plusieurs personnalités, dont le président de l’Assemblée nationale malienne, Issaka Sidibé, et le représentant spécial du Secrétaire général de l’ONU dans le cadre de la Mission des Nations unies pour le Mali (MINUSMA), Albert Gerard Koenders.

“Ce tournoi prouve à souhait que le grand Mali est de retour dans le concert des grandes nations”, a déclaré M. Koenders, qui a souligné que le sport est “un moteur d’intégration des peuples” et que “la jeunesse malienne a un rôle crucial dans la réconciliation et la cohésion”.

Tout en assurant le peuple malien de la “totale disponibilité de la Minusma à aider le pays à atteindre les objectifs communs de paix, de stabilité, le représentant spécial du secrétaire général de l’ONU a exhorté le gouvernement à “renforcer le dialogue et la réconciliation nationale tout en encourageant la participation des jeunes à ce processus”.

Pour sa part, le ministre malien des Sports, Mamadou Gaoussou Diarra, a rappelé que le sport représente “un moyen de réunir des peuples de cultures et de traditions différentes d’une façon respectueuse et pacifique” et “peut ouvrir la voie à une paix authentique et durable”.

Xinhua

Print Friendly, PDF & Email
Pub Appli guinee7 Long

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here