Conformément au titre de l’article 8 de l’accord de Cotonou, le troisième dialogue entre l’Union européenne (UE) et la République de Guinée s’est tenu, ce mercredi 30 janvier, à Conakry, sous la houlette du Premier ministre, chef du gouvernement, Dr Ibrahima Kassory Fofana.

Selon Kassory Fofana, la présente session du dialogue politique Guinée-Union européenne, qui s’inscrit dans le cadre de l’article 8 de l’accord de Cotonou, constitue le socle des relations entre l’UE, ses Etats membres et les pays d’Afrique, des Caraïbes et du Pacifique.

Pendant les échanges, les deux parties vont discuter sur les acquis et perspectives, la consolidation de la démocratie, la migration, les échanges commerciaux, les investissements et l’environnement des affaires, le contexte sous régional et continental sur les problématiques de paix et de sécurité, le contexte sous-régional et continental sur l’intégration économique et commerciale.

Dans son discours de circonstance, le chef du gouvernement guinéen soutient : « La tenue de cette session, la troisième du genre, traduit à la fois une tradition et surtout la vitalité de la coopération et la force des liens qui unissent la Guinée à l’Union européenne ». Kassory Fofana d’ajouter : « C’est bien ces volontés communes qui font le dialogue politique au titre de l’accord de Cotonou, un dialogue qui se veut franc et ouvert et sans ambages, un dialogue destiné à renforcer la compréhension mutuelle, et à développer les bases du partenariat, en fonction du choix des grands défis qui nous interpellent collectivement ».

De son côté, le chef de la délégation de l’UE en Guinée, Josep Coll, estime qu’ « il y a un point important entre l’Union européenne et la Guinée ; mais aussi avec tous les pays des Caraïbes et du Pacifique, c’est la négociation de l’accord de Cotonou ; parce que l’actuel a été signé il y a dix-neuf (19) ans, et se termine l’année prochaine. Donc, on est en plein dans la négociation, dans la constitution d’une armature légale, pour la continuité de l’actuel système de coopération entre l’Union européenne et ce groupe de pays, qui représentent près que la moitié des Nations unies et qui représentent 1,5 milliard de personnes. Donc, avec cet accord, j’espère qu’on pourra faire des avancées », a-t-il déclaré.

Bhoye Barry pour guinee7.com
00224 628 705 199

Print Friendly, PDF & Email
Pub Appli guinee7 Long

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here