En face de la presse, ce vendredi 31 août, à la Maison de la presse de Coléah,   les responsables de l’ONG « Donner un repas pour demain » ont donné des informations sur leur institution, ses objectifs et les activités qu’elle compte mener.

D’entrée de jeu, la secrétaire administrative, Laouratou Diallo, a dit : « L’ONG « Donner un repas pour demain«  est une ONG à but non lucratif, qui est là pour œuvrer dans le but social et humanitaire, pour venir en aide aux personnes démunies. Nous sommes des étudiants, on n’a pas les moyens, mais on a envie d’aider. A nous seuls, on ne peut pas aider un grand nombre de personnes, mais si jamais on crédibilise l’ONG et qu’on cherche d’autres personnes qui vont nous aider, on va toucher un plus grand nombre de personnes. On a créé l’ONG le 10 août, on a commencé les démarches, et on a eu notre récépissé le 10 août en attendant d’avoir l’agrément pour l’ONG. Du coup, on a commencé à lancer les activités, mais on s’est dit pour plus de visibilité, on va organiser une conférence de presse ».

Poursuivant sur les raisons de cette conférence : « Si nous sommes là aujourd’hui, c’est vraiment pour demander de l’aide. Demander de l’aide à toute personne de bonne volonté qui a envie de faire quelque chose comme nous, pour aider les personnes qui n’ont pas les moyens. Et nous sommes là aujourd’hui pour appeler toute personne qui a envie de se joindre à nous pour nous aider de ne pas hésiter. L’ONG n’est pas fermée. Il y a quatre membres fondateurs, mais l’ONG est élargie, donc s’ils veulent nous rejoindre, ils peuvent venir ».

Par rapport aux actions menées et à mener, elle affirme : « Pour cette année, ce qu’on a prévu, c’est d’abord d’acheter des denrées alimentaires et ce, à partir de ce mois, du riz, du sucre, de l’oignon, du savon, quelques produits en tout cas de première nécessité, qu’on va distribuer en premier lieu dans des orphelinats. Et pour ça, on a déjà ciblé un orphelinat qui s’appelle « Akuna Matata« . Donc, le lancement se fera dans cet orphelinat. Et l’autre projet qu’on a pour cette année d’ouverture, est pour l’année scolaire. En ce mois de septembre, on va acheter quelques fournitures scolaires, qu’on va distribuer dans des écoles publiques, pour venir en aide à ces parents qui n’ont pas vraiment les moyens. Et pour encore encourager l’éducation de ces enfants dont les parents n’ont pas assez de moyens pour envoyer leurs enfants à l’école, on a décidé que chaque fin de semestre, les denrées alimentaires, au lieu de tout distribuer aux personnes dans la rue, on va cibler quelques écoles publiques et on va partager ces denrées aux cinq premiers de quelques classes de ces écoles publiques, pour encourager leurs parents à les soutenir et permettre de plus à leurs amis qui peut-être par paresse ou par négligence ne font pas assez d’effort pour étudier. En fait, une sorte de motivation pour les enfants et un encouragement pour les parents ».

« Au tout début, nous ciblons les orphelins ; ces orphelins qui sont là, qui ont perdu leurs parents ou bien des enfants abandonnés par leurs parents et qui n’ont pas vraiment de soutien matériel et financier. Nous allons aussi cibler les veuves, ces femmes braves qui se lèvent chaque matin et qui se battent pour que leurs enfants aient quelque chose à manger et puissent aller à l’école. Et aussi vous savez que parfois, ce n’est pas toujours le travail qui donne les moyens, il y a des gens qui se battent dans la vie, qui cherchent et qui cherchent mais qui n’arrivent jamais à avoir de l’argent pour subvenir à leurs besoins, donc ces familles aussi sont démunies. On ne parle pas de quelqu’un qui est là qui se couche jusqu’à 10 heures du matin et se lève pour manger et après dit qu’il est pauvre. Nous, on parle de ceux qui se lèvent le matin et partent chercher quelque chose pour leurs familles, mais qui ont de la peine à gagner cela. Inch Allah, on venir en aide à ce genre de personnes, des personnes démunies, mais qui aussi se battent pour subvenir aux besoins de leurs familles. On va aussi aider les sans-abri ; inch Allah, c’est dans notre programme et toute personne nécessitant de l’aide qu’on va croiser », dira-t-elle en ce qui est du public cible.

Abdou Lory Sylla pour Guinee7.com

Print Friendly, PDF & Email
Pub Appli guinee7 Long

Laisser un commentaire