Immatriculation et re-immatriculation du parc automobile et motocycle/ La Guinée vers la modernisation du secteur

0

Le ministre des Transports,  Aboubacar Sylla, a procédé, ce vendredi, à la pose de la première pierre pour la construction du bâtiment devant abriter le siège du bureau régional des transports terrestres de Conakry. La cérémonie a eu lieu au CADAC, dans la commune de Matam, et a connu la présence de plusieurs cadres de son développement, mais aussi les représentants du ministère des Finances.

Selon le ministre d’État, ministre des Transports, cette pose de pierre ne s’est qu’une première étape. « Parce que ce bureau du même genre va être construit à l’intérieur du pays, précisément à Boké, Kindia, Mamou, Labé, Faranah, Kankan et Nzérékoré. Et ceux-ci constituent également la première phase du vaste programme de re-immatriculation que le gouvernement a initié », a déclaré Aboubacar Sylla.

Et de rappeler, « la dernière immatriculation de notre pays date de 1992. Cela fait 27 ans qu’il n’y a pas eu de re-immatriculation du parc automobile guinéen. Normalement, les re-immatriculations ont eu lieu de façon cyclique, tous les 10 ans, puisque cela permet de faire des statistiques fiables. Avoir une idée précise de la nature de l’état et l’étendue du parc automobile, afin de bâtir toutes les politiques et stratégies en rapport avec la commercialisation,  l’importation des véhicules, mais aussi la mobilité dans nos villes et à l’intérieur du pays ».

Outre le problème de re-immatriculation des véhicules, Aboubacar Sylla affirme que : « Nous avons aussi le problème des permis de conduire qui sont également falsifiés à longueur de journée, parce qu’ils ne contiennent pas d’éléments de sécurité qui empêchent que les faussaires, puissent les multiplier à volonté. Nous allons dans les semaines à venir conclure également un contrat en BOT pour la numérisation des permis de conduire en République de Guinée », a-t-il annoncé, tout en précisant que les auto-écoles seront redynamisées et à la longue la visite technique des voitures sera une obligation.

Ce projet en BOT consiste à la mise en place d’un système informatisé et intégré de gestion des immatriculations, de la fourniture des documents sécurisés liés aux immatriculations, la fourniture et la mise en place du matériel informatique et du logiciel d’immatriculation ; à la formation des cadres à la gestion du système d’immatriculation informatisé ; à la construction des sept (7) bureaux régionaux des transports terrestres (BRTT et à la construction d’un bureau régional des transports terrestres moderne informatisé de gestion d’immatriculation à Conakry.

Bhoye Barry pour guinee7.com

00224 628 705 199

 

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here