Impôt foncier : « on n’acceptera plus des paiements de loyer en dollars… » déclare Alpha Condé

0

Ce mercredi 23 janvier, le président Alpha Condé s’est exprimé sur le paiement des impôts en république de Guinée. C’était l’occasion de la cérémonie de lancement officiel du Numéro d’Immatriculation Fiscale Permanent(NIFP), qui s’est tenue dans l’enceinte de la direction nationale des impôts sis dans la commune de Kaloum.

Profitant de la présence des membres du gouvernement, des opérateurs économiques, des investisseurs publics et privés, des partenaires techniques et financiers, le numéro 1 guinéen a souligné que « c’est bien d’élargir la recette de l’impôt, mais il faudrait que l’impôt rentre. Donc élargir, mais aussi que tout soit payé ».

Selon le chef de l’Etat, l’impôt foncier est l’impôt le moins payé en Guinée. « Au début lorsque j’ai voulu interdire qu’on paye les loyers en devises, mon jeune frère Kassory (Premier ministre Ndlr) m’a dit : « il n’y a pas assez de maison en Guinée, il n’y a pas assez de bureau. Laisse d’abord les gens construire, si tu ne les laisses pas construire, on n’aura pas de bureaux… ». Aujourd’hui on a des immeubles et des bureaux partout, donc on va maintenant appliquer la loi. En Guinée tous les payements se feront en franc guinéen, on n’acceptera plus des paiements de loyer en dollars, ça c’est fini » a déclaré Alpha Condé. Avant de s’interroger : « Nous avons des apparentements à 2 mille, 3 mille ou 4 mille dollars, mais où sont les impôts ? »

Plus loin, Alpha Condé prévient : « Je connais certains parmi les propriétaires de ces appartements et immeubles, qui sont mes amis, mais je vous préviens désormais tout le monde paiera les impôts. Nous sommes en train maintenant de nous organiser pour saisir effectivement les impôts dans leur réalité. Nous avons travaillé et nous avons vu par exemple, que ceux qui ont payé 200 millions l’année dernière, devaient en réalité payer 4 milliards, donc désormais nous sommes en mesure de savoir exactement ce que vous devez payer ».

Parlant de l’impôt sur les sociétés, le président Condé a fait savoir qu’il y a des gens du secteur informel qui font plus de chiffre d’affaires que des gens du secteur formel et pourtant ils ne payent pas d’impôt. « La conséquence, est que c’est le secteur formel qui supporte l’essentiel, alors que nous avons besoin du formel. Il ne faut pas oublier que nous avons adopté au niveau de l’Union Africaine (UA) la zone de libre-échange africaine, ou bien la Guinée s’industrialise et nous vendons nos produits autres, ou nous devenons le marché pour les autres. Alors nous serons dans le premier groupe, les gens qui industrialisent et qui vendent dans les autres pays. Pour cela, il faut donc saisir tous les impôts » a-t-il expliqué.

Pour terminer, le président de la République a annoncé que l’État est en train de faire des guichets uniques avec une société, pour que désormais il y ait un tuyau que tout l’argent de la douane, du port, des impôts etc prenne la direction de la banque centrale. « Il n’est plus question de prendre 1 franc par ci ou 1 franc par là », précise-t-il.

Mohamed Soumah pour Guinee7.com

Garanti sans virus. www.avast.com

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here