Comme nous vous l’annoncions dans nos précédents articles, le poste de police situé dans le secteur Dianyabhè a été incendié dans la nuit de Mercredi 12 à Jeudi 13 Septembre 2018. 24 heures après, plusieurs interpellations ont eu lieu rapporte le correspondant de Guinee7.com

Ce matin du vendredi 14 Septembre 2018, la police a effectué un ratissage dans le quartier Madina et environs où le poste de police a été incendié. Le résultat fait état de plusieurs interpellations. Quatre jeunes-hommes dont l’âge varie entre 16 et 17 ans ont été arrêtés par les services de la police. Ibrahima Sow, Mamadou Ciré communément appelé ‘’Maitre’’, Amadou Oury alias ‘’Dancehall’’ et Alpha Boubacar tous ont reconnu les faits. L’un après l’autre, ils ont expliqué les circonstances dans lesquelles ils se sont attaqués au poste de police.

Mamadou Ciré l’un des accusés explique : « Nous avons mis à exécution le plan des citoyens de Dianyabhè. Tous les citoyens sont mecontents du poste de police qui est là. Récemment une boutique a été vandalisée sous le nez de ce poste de police. Depuis l’implantation de ce poste ici, la population n’a vu aucun avantage. Donc après l’attaque de la boutique, et face à l’inertie des agents de la police, nous avons décidé de détruire le poste de police, car il ne nous sert à rien. C’est ainsi que  la nuit, au nombre de quatre nous sommes allés. Nous avons défoncé les portes à l’intérieur, il y avait un matelas sur lequel nous avons mis le feu avant de ressortir. Ce matin, les policiers sont venus dans le quartier et ils nous ont arrêtés. Nous étions au nombre de cinq ; c’est seulement le nommé Boubacar qui n’a pas été arrêté. Je précise que c’est parce que la boutique a été cambriolée près du poste de police que nous avons pris cette décision. »

Les quatre jeunes ont confié n’avoir pas d’autres complices dans le quartier. Le commissariat central de police de Labé qui a procédé à l’opération, a conduit les accusés à la direction régionale de la surêté. Selon nos informations, ils seront transférés dans les prochaines heures devant le tribunal de première instance de Labé. Le fugitif Boubacar, lui est activement recherché. Une source policière nous a confié qu’une autre enquête est déjà ouverte pour mettre le grappin sur les auteurs de l’incendie du camion citerne du service de la protection civile de Labé.

Mohamed Samoura pour Guinee7.com 

Print Friendly, PDF & Email
Pub Appli guinee7 Long

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here