Plus grande et plus sale que les autres communes de la capitale, la commune de Matoto semble avoir été épargnée des bienfaits de la journée dédiée à l’assainissement qui s’est déroulée ce samedi 1er septembre. Les ordures remarquées jadis sont restées à leurs places habituelles.

Le constat est que les mouvements d’assainissement effectués par la population sont restés assez superficiels. La plupart des citoyens vaquaient tranquillement à leurs affaires habituelles, bien qu’au marché de Yimbaya Tannerie (Magnalon), les femmes aient pris les choses en mains. Mais dans la commune, il était difficile de trouver une autorité, puisque, dit-on, ce sont les différents ministres qui étaient chargés de diriger les séances, et ce, chacun dans son quartier respectif.

Cependant, les plus grandes résultantes de cette journée, ont été un manque crucial de véhicules qui a obligé les citoyens à attendre en bordure de la route de 8h à 11h, mais aussi de gigantesques embouteillages qui ont pris la capitale en otage.

Au-delà de cette journée dédiée à l’assainissement, un autre système d’assainissement fait par des jeunes, dans différents quartiers, semble être lent. Vu que du fait du retard de la collecte par les camions d’éboueurs, la plus grande partie des ordures curées des caniveaux finissent par y retourner. L’exemple frappant, c’est au quartier Yimbaya-Permanence, où des jeunes font le curage des caniveaux. Mais ces mêmes caniveaux se remplissent à chaque fois que la pluie pointe à l’horizon, rendant des fois la circulation compliquée et certains lieux impraticables.

Par ailleurs, aucune trace de ce nettoyage n’était remarquée, ce lundi, dans ladite commune, car le mur qui longe l’aéroport et le marché de Matoto sont devenus de véritables dépotoirs, où se donnent rendez-vous toutes sortes d’ordures, qui souvent brûlées par les riverains, soulèvent une fumée nocive pour les passants.

Est-ce dû à un manque d’information ou à autre chose ? Vu que la journée devrait se résumer à ce que chaque citoyen s’implique, en balayant ou en nettoyant quelque part, afin de contribuer à l’assainissement total de la capitale…

Abdou Lory Sylla pour Guinee7.com

Print Friendly, PDF & Email
Pub Appli guinee7 Long

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here