En marge de linstallation des conseillers communaux à Lola, plus précisément dans la sous-préfecture de Guéyasso, des affrontements ont eu lieu entre des militants du parti au pouvoir et ceux de lopposition notamment du bloc libéral. Joint au téléphone par notre rédaction ce mardi 9 octobre, le président du BL, Dr Faya Milimono, a accusé le RPG davoir violé laccord politique signé sur le contentieux électoral.

Selon Faya Milimono, daprès laccord politique, Guéyasso avait été déclaré une commune qui revenait à lopposition, autrement dit le RPG ne devrait pas présenter de candidat, mais dit-il : « le secrétaire général de ladministration préfectorale de Lola qui a conduit la délégation pour linstallation des élus, a dit que lui il ne connait pas si, il ya accord et que les instructions quil a reçues, sont de ne pas tenir compte de laccord », a-t-il expliqué.

Poursuivant, Dr Faya, explique que la mission du bloc libéral à Lola, conduite par le vice-président Oumar Sano, arrivée dans la commune urbaine, le préfet a refusé de viser lordre de mission. Selon lui, il a fallu beaucoup de tractations pour que lordre de mission soit visé. Une fois à Guéyasso, la mission s’est dirigée à la sous-préfecture pour que le sous-préfet à son tour vise lordre de mission. Cest en ce moment que la première attaque a eu lieu. « En présence des gendarmes et des policiers, on sest attaqué à la mission du BL, on a tapé à la tête avec un objet Oumar, le chef de la mission a été envoyé à lhôpital. Le sous-préfet na rien dit, na absolument rien fait et les policiers et les gendarmes nont pas bougé. Il a fallu que je demande au parti de mobiliser rapidement les jeunes pour assurer la sécurité de la mission et les élus du BL. 150 jeunes ont été mobilisés pour faire la ceinture de sécurité au tour deux. Le lendemain matin cest cette ceinture de sécurité qui a accompagné nos délégations et élus à la mairie.», explique-t-il.

La deuxième attaque a eu lieu au domicile du candidat du BL à la mairie. « Des loubards parmi lesquels les enfants de lex-maire qui est un analphabète parfait, éliminé doffice même si le RPG pouvait être candidat. Ses enfants se sont attaqués à ce domicile, ils ont même défoncé le mur. On a arraché un oeil à un de nos militants, une main dun militant sest fracturée, un autre qui est presque dans le coma. A lheure là, on a enregistré 10 blessés dont trois dans un état grave. Depuis hier nous sommes en train de les évacuer à Lola pour les premiers soins. Le fédéral du BL accompagne les blessés les plus graves vers Nzérékoré pour faire la radio ».

Pour le numéro un du BL, ces actes ne resteront pas impunis cest pourquoi : « nous avons pris contact avec notre avocat qui est en train dobtenir toutes les informations pour formuler des plaintes clairement. Nous savons que dans la République du professeur Alpha Condé tant que vous agissez au nom du RPG, vous avez le droit de tuer, vous avez le droit de violer, de torturer et vous avez la garantie de limpunité. Mais nous disons à tous ceux qui sont du RPG y compris le président que la fin de tout cela est proche ».

Bhoye Barry pour guinee7.com
00224 628 705 199

 

Print Friendly, PDF & Email
Pub Appli guinee7 Long

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here