A la sortie d’une plénière qui s’est tenue, hier au QG de l’Union des forces démocratiques de Guinée (UFDG), l’opposition dite républicaine par la voix de son chef de file, Cellou Dalein Diallo, dit avoir pris acte de la déclaration rendue publique hier par le ministère de l’Administration du territoire et de la décentralisation relative à l’installation des conseillers communaux élus depuis le 4 février dernier.

« On n’a pris acte du communiqué radiodiffusé du ministère de l’Administration du territoire et de la Décentralisation indiquant que les exécutifs des conseillers communaux seront mis en place à partir du 5 octobre, nous espérons que le ministre ne manquera pas très rapidement de préciser les dates ou la date parce que, normalement les conseillers communaux doivent être installés le même jour, ils ont le même mandat, ils ont été élus le même jour », a déclaré Cellou Dalein Diallo président de l’UFDG.

Tout de même, le chef de file émet des réserves parce que pour lui, « lorsqu’on dit à partir, on ne sait si c’est à partir de cette date qu’il va préciser les dates ou s’il faut peut-être, il va étaler ça sur une période donnée. Donc, ce que nous demandons à monsieur le ministre et on le fera dans les formes appropriées, c’est d’abord convoquer le comité de suivi pour qu’ensemble, on définisse les modalités de mise en place de ces conseillers communaux ».

« Comment ont fait ? c’est des élections on, le sait. La loi a dit des élections mais comment pratiquement on peut assurer, garantir la transparence de ces élections pour que les résultats soient acceptés de tous parce que souvent, on parle de paix mais la paix aussi c’est la confiance. Si on a confiance au processus, on sait que c’est un processus transparent et bien on n’a pas de raison pour refuser naturellement les résultats de ce scrutin tels qu’ils soient », conclut Cellou Dalein Diallo.

Bhoye Barry pour guinee7.com

00224 628 705 199

Print Friendly, PDF & Email
Pub Appli guinee7 Long

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here