Initialement prévu ce lundi 11 juin, au tribunal de première instance de Dixinn, la suite du procès des présumés assassins de Madame Aissatou Boiro, ex-directrice du Trésor et de la Comptabilité publique, et de Paul Temple Colle, technicien, n’a finalement pas eu lieu.

Cette paralysie du travail du tribunal est la conséquence directe de la grève des greffiers qui doivent assurer le secrétariat de l’audience, c’est-à-dire rédiger le procès verbal (PV).

Dans la cour de ce palais de justice, quelques avocats en civil sont assis sous un manguier,  discutant sur l’actualité. Quant à la salle d’audience, elle est carrément vide aussi bien de prévenus que du public.

Pour rappel, un groupe de greffiers ayant signé une pétition a déclenché, depuis le 8 juin dernier, une grève illimitée sur toute l’étendue du territoire national. Ils réclament l’application de leur statut particulier, signé par le président de la République depuis 2016.

Bhoye Barry pour guinee7.com

00224 628 705 199

Print Friendly, PDF & Email
Pub Appli guinee7 Long

Laisser un commentaire