Le premier ministre chef du gouvernement, Ibrahima Kassory Fofana, au cours de son passage à l’Assemblée nationale, ce mercredi 27 juin, a déclaré : « Faible, notre Administration l’est aussi. Elle est de moins en moins efficace, vieillissante et inadaptée.

« L’Administration guinéenne est aujourd’hui forte et faible. Forte, l’Administration guinéenne est devenue hors de contrôle. Des pans entiers, en son sein, se sont soustraits, de fait, à leur obligation de servir l’intérêt général, pour se mettre au service d’intérêts particuliers ».

Pour Kassory Fofana, nulle part dans le monde, il ne serait convenable que l’administration des choses prenne le pas sur le gouvernement des hommes. La finalité première de l’action administrative, c’est de mettre en œuvre la politique du gouvernement.

C’est pourquoi, selon lui, « la neutralité et la réserve qui doivent caractériser l’action administrative seront renforcées. Ainsi, aucun ministre, aucun chef de service d’Administration centrale ne sera désormais autorisé à parrainer une quelconque manifestation politique ou sociale en dehors des périodes définies pour les campagnes électorales.

« Bien entendu, les fonctionnaires ne sont pas des citoyens spéciaux. Ils ont, comme l’ensemble des citoyens, des droits civils et politiques. Mais tout fonctionnaire souhaitant exercer sa liberté́ politique au-delà̀ des limites de son obligation de réserve et de neutralité́ devra se mettre, temporairement, en disponibilité́ de l’Administration”, conclut Kassory Fofana.

Bhoye Barry pour guinee7.com

00224 628 705 199

Print Friendly, PDF & Email
Pub Appli guinee7 Long

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here